11.JPG

Fermez les yeux… écoutez au loin le récif briser les vagues de l’océan puis déverser à petites gorgées une eau apaisée dans le lagon azuré. Respirez profondément. A vos pieds, le sable blanc est poudré de nacre, des poissons multicolores bullent entre deux eaux. La brise légère adoucit le rayonnement solaire, les cocotiers déploient leurs palmes pour mieux vous protéger.

Nichés au cœur d’un jardin exotique, sur le Motu Piti Aau, des jacuzzis ronronnent à gros bouillons, des douches aux senteurs enivrantes éveil les sens, des fleurs parfumées s’épanouissent en buisson. En paréo et sandales, confortablement installé dans une tisanerie, vous rêvassez. Une vahine s’approche et vous tend la main. Vous vous laissez guider vers un bungalow sur pilotis à fond de verre pour ne rien manquer des divagations des poissons du lagon … Bienvenue au Deep ocean spa de Bora Bora. Un site unique au monde de 4000 m2 dédiés au bien-être du corps et de l’esprit, signé Algotherm. Les produits de soins aussi, fruits du savoir-faire en cosmétique marine de la marque bretonne.

img_6418.JPG

Bienvenue dans un espace où le temps n’a pas de prise sur l’être. « Santé », « Beauté », « Sagesse » composent le triptyque du Deep ocean spa, matérialisé dès l’entrée du centre par trois fontaines d’eau des profondeurs… uniquement réservées à une dégustation symbolique car c’est frais, mais très salé ! Le Deep ocean spa est au cœur des jardins luxuriants de l’hôtel Intercontinental de Bora Bora Resort & Thalasso Spa, fleuron de l’hôtellerie polynésienne.

Lire la suite

Interview Deep ocean spa Bora Bora

Rencontre avec Anne de Saint-Pierre, manager general de Deep ocean spa by Algotherm et Pascale Tam, directrice du Deep ocean spa

img_6454.JPG

Quels sont les équipements du Spa ?

« Le Deep ocean spa Bora Bora, c’est quatorze cabines de thalassothérapie et spa, mais aussi un pôle esthétique et minceur (fermeté buste, palper-rouler, etc) et une salle d’énergie orientale. « Des experts du massage thaïlandais et du shiatsu viennent régulièrement en résidence au spa pour distiller des soins spécifiques aux clients et partager avec l’équipe leur savoir-faire. Nous avons également des intervenants ponctuels sur des cours de yoga ou de réflexologie plantaire par exemple », note Pascale Tam, la directrice opérationnelle du Deep ocean spa Bora composée de 15 personnes. Une salle de sport tout équipée de machines « infernales » pour garder la forme est ouverte 24h sur 24, complète la panoplie d’équipements proposés au Deep ocean spa Bora Bora.

Pascale Tam, la directrice opérationnelle du Deep ocean spa Bora Bora qui connaît bien le monde de l’hôtellerie de luxe puisqu’elle a fait ses gammes à l’Intercontinental de Moorea (île voisine de Tahiti), avant de suivre une formation d’esthéticienne en France. Son diplôme en poche, Pascale est revenue au fenua où elle a rejoint l’équipe du Deep ocean spa de Bora. Elle dirige une équipe de 15 personnes.

Lire la suite

Magnifique panorama !
Bora Bora… deux voyelles, deux consonnes, aux résonances inouïes. Bora Bora, perle du Pacifique, au cœur de l’archipel de la société à 20h de vol de Paris est une vraie machine à rêver. Loin des frimas de l’hiver, cette reine de Polynésie, fleuron du tourisme français, fleure bon le paradis à une heure d’avion à peine de Tahiti.
Lire la suite

L’institut de veille sanitaire lance un appel à la vigilance en direction des voyageurs qui auraient prévu de se rendre en Indonésie et à Bali qui doivent se rendre en Indonésie et plus particulièrement à Bali dans les prochains jours. Les autorités sanitaires indonésiennes évoquent deux cas de décès humains de rage dont au moins 1 cas a confirmé biologiquement. L’afflu de touristes en cette période des fêtes de Noël inquiètent les autorités internationales car de sources informelles il s’agirait de 5 cas humains de rage au total, tous décédés à ce jour.
Lire la suite

Les autorités brésiliennes ont étendu la zone de recommandation de la vaccination antiamarile aux communes où des singes morts de la fièvre jaune ont été trouvés le 2 décembre dernier. Ces cas interviennent un mois tout juste après la découverte de ce virus chez un singe trouvé mort dans la commune de Tiradentes do Sul, à l’ouest de l’Etat de Rio Grande do Sul, à l’extrême sud du pays.
Lire la suite

L’Intercontinental de Bora Bora a petit goût de paradis aux saveurs coco et vanille de Polynésie
L’eau des profondeurs… Un procédé révolutionnaire, suggéré à Richard Bailey, PDG de Tahiti Beachcomber SA, par un certain Marlon Brando, propriétaire de l’atoll voisin de Tetiaroa. Tombé amoureux de la région en 1960 pendant le tournage des « Mutinés du Bounty » et fervent défenseur de l’environnement, le mythique acteur suivait en effet avec attention, depuis quelques années, les expériences réalisées dans ce domaine par des scientifiques d’Hawaï. La technique, très simple, consiste à pomper de l’eau d’une température de 5°C à 915 mètres dans les fonds marins, jusqu’à une station de refroidissement où elle transite par un échangeur thermique. Celle-ci refroidit l’eau douce qui circule en boucle dans tout l’établissement, fournissant de l’air conditionné à l’ensemble du resort. L’eau de mer est ensuite rejetée à quelque 11°C, par 60 mètres de profondeur pour protéger la faune et la flore sous-marine. Ce système sans précédent n’émet aucun gaz à effet de serre, source de ces dérèglements climatiques aux manifestations de plus en plus violentes.

Le must la villa owerwater !

Lire la suite

photo-sperm.jpg

Le 24 novembre 2008, l’Agence de la biomédecine lance un dispositif national d’information sur le don de spermatozoïdes.

Ce dispositif – un numéro vert d’information le 0800 541 541, un site internet dédié et une brochure d’information – tient compte du caractère particulier de ce don, pas facile à réaliser pour les hommes, en conciliant pédagogie sans tabou et facilité d’accès à l’information en toute discrétion.

Pour certains couples, le don de spermatozoïdes représente la seule chance de vivre une grossesse et de donner naissance à un enfant. Mais le nombre de donneurs est actuellement insuffisant pour satisfaire la demande de ces couples. En 2006, près de 350 hommes se sont présentés pour un don de spermatozoïdes. Il en aurait fallu plus du double pour répondre au besoin.
Lire la suite

La prochaine journée nationale d’information et d’échanges des coordinations de prélèvement d’organes et de tissus aura lieu le mardi 9 décembre 2008, de 9H à 17H, à la Maison de la chimie à Paris. Cette journée s’articulera autour des points suivants :

– la matinée consacrée aux actualités de l’Agence (résultats de greffe à partir de donneurs âgés, amélioration de la préservation des organes, prélèvement chez le donneur décédé après arrêt cardiaque, résultats de la greffe de tissus composite d’avant-bras ….)

– l’après-midi au bilan des groupes de travail des coordinations hospitalières

Pour connaître le programme détaillé de la journée et procéder à votre inscription en ligne, suivez le lien www.polynome.fr/jie/

Sida : un espoir dans la recherche

A la veille de la journée du Sidaction, du 1er décembre, une dépêche de l’agence france presse redonne de l’espoir dans la recherche médicale contre le sida. Le virus du sida (VIH) est devenu indétectable chez un patient leucémique et séropositif après une greffe de moelle osseuse sophistiquée, un « cas intéressant » mais « isolé » qui ne doit pas éveiller de faux espoirs, a expliqué mercredi l’hôpital berlinois de la Charité. « C’est un cas intéressant pour la recherche », a indiqué dans un communiqué le professeur Rodolf Tauber. « Néanmoins, celui qui promettrait des espoirs de guérison aux millions de personnes contaminées par le VIH ne serait pas sérieux », a-t-il ajouté, évoquant un « cas isolé ».
Lire la suite

Une mère a été sérieusement brûlée mercredi en allumant une cigarette après avoir traité ses cheveux avec la lotion Pouxit

C’était « comme si je mettais le feu dans une bouteille d’alcool », a-t-elle raconté sur France Info. Une mère de famille de Locmariaquer, dans le Morbihan, a été sérieusement brûlée mercredi après avoir traité ses cheveux avec la lotion anti-poux Pouxit, distribuée en pharmacie. Elle va même devoir subir des greffes, a-t-elle dit. Selon les premiers éléments de l’enquête révélée par Ouest-France, la victime, âgée de 48 ans, et qui avait déjà utilisé ce produit sans problème, a vu cette fois le produit s’embraser sur son cuir chevelu dès qu’elle a allumé une cigarette. Hospitalisée à Vannes, elle a été transférée vendredi dans une unité spécialisée du CHU de Nantes.

La victime compte porter plainte. Car la lotion Pouxit, fabriquée avec des produits à base de silicone, n’est pas classée comme un produit inflammable, comme l’a souligné l’un des dirigeants du laboratoire Cooper qui distribue le produit.

Lire la suite