Les autorités sanitaires de Nouvelle-Calédonie ont annoncé lundi deux décès dus à la grippe A(H1N1), sur des personnes en bonne santé. Selon l’agence Reuters, « ces deux décès portent à cinq le nombre total de cas mortels liés au nouveau virus dans l’archipel du Pacifique. Les précédents avaient concerné des personnes présentant des terrains à risque.
Lire la suite

Publicités

L’agence française de sécurité sanitaire communique sa décision de retirer de la vente le  » PROPACETAMOL MYLAN® (anciennement PROPACETAMOL MERCK®) 1g et 2g, poudre pour solution pour perfusion, , tous les lots sont rappelés à la date du 12 octobre 2009″. 1g et 2g, poudre pour solution pour perfusion, seule spécialité à base de propacétamol autorisée en France. Cette décision intervient suite à de nouveaux cas de pharmacovigilance (eczéma de contact chez le personnel soignant, réactions au site d’injection incluant des thromboses) rapportés aux centres régionaux de pharmacovigilance avec les spécialités PROPACETAMOL MYLAN®, une enquête officielle de pharmacovigilance a été ouverte en mai 2009. Cette enquête concernait les différentes spécialités injectables à base de paracétamol et de propacétamol.
Lire la suite

parlonssantecom2
« La grippe A/H1N1 s’étend rapidement dans l’outre-mer français, on compte trois décès en Polynésie française, ce qui porte à six le nombre de morts liés à ce virus dans les territoires français situés dans l’hémisphère sud en plein hiver austral. Pour faire face à l’épidémie, des renforts sanitaires humains et matériels sont affrétés en Nouvelle-Calédonie et en Polynésie par le gouvernement central. Lorsque les vaccins anti-grippe A/H1N1 seront disponibles, le gouvernement mettra des doses gratuitement à la disposition des autorités locales, « au titre de la solidarité nationale ».

Lire la suite

laboratoire parlons santé.com

La folle course au vaccin H1N1 bat son plein aux quatre coins de la planète pharmaceutique. Les laboratoires Sanofi Pasteur, Novartis ou Baxter font chauffer les éprouvettes pour décrocher la manne, euh que dis-je la palme d’or ! A l’arrivée, bien plus qu’un loto ou un bonus de banquier… la corne d’abondance ! Des milliards de Royalties en doses jetables.
Lire la suite

Le 5 août une femme de 24 ans, porteuse de la grippe A est morte en Polynésie française (260 000 habitants, un territoire français d’Outre-Mer à 18 000 km de Paris). C’est le deuxième décès en France d’une personne porteuse du virus H1N1. Le 30 juillet dernier, c’était à l’hôpital de Brest. Aujourd’hui à Tahiti. Dans les deux cas, les jeunes femmes étaient des cas «à risques» des personnes à la santé fragilisée par des infections ou des hospitalisations lourdes.

Le dernier bilan publié dimanche 16 août par les autorités sanitaires polynésiennes fait état de 63 cas dont 10 graves et deux hospitalisations. Un bilan sous estimé aux dires des professionnels de santé. Dans les cabinets médicaux et aux urgences de l’hôpital Mamao de Tahiti, on estime à plusieurs centaines les cas. L’épidémie a explosé le week-end dernier, cinq jours après la rentrée des classes. Samedi et dimanche plus de 500 consultations au centre hospitalier.
Lire la suite

1% de la population sous anti-coagulant

Les antivitamine K (AVK) constituent le traitement anticoagulant de référence pour des pathologies fréquentes telles que la fibrillation auriculaire, les valvulopathies et les thromboses veineuses. Actuellement, plus de 1 % de la population française est traitée par AVK. Du fait de son potentiel iatrogène, (se dit d’une maladie ou d’un trouble provoqués par les thérapeutiques), l’utilisation des AVK fait, depuis de nombreuses années, l’objet de recommandations des groupes experts de l’Afssaps.
Lire la suite