720-2046_img.JPG

L’hygiène est au coeur de la dernière infection nosocomiale qui a sévi dans les hopitaux de la région Nord au cours du premier semestre de 2006. 14 patients hospitalisés à l’hôpital ou dans des cliniques du Pas de Calais (Valenciennes et Lens pour 60% des cas) sont mortes des suites de la contraction d’une infection liée à un bacille du nom de Clostridium, première cause de diarrhées infectieuses nosocomiales chez l’adulte. La contamination par Clostridium difficile a lieu par voie féco-orale et sa transmission de personne à personne s’effectue directement par manuportage ou à partir d’un environnement contaminé. Les infections diagnostiquées à l’hôpital sont acquises lors de l’hospitalisation dans plus de 70 % des cas. Elles surviennent volontiers sous forme d’épidémies, notamment dans les services de réanimation, de maladies infectieuses, d’hématologie et de gériatrie. Lire la suite

Le 11e Salon du diabète se tiendra du jeudi 16 au samedi 18 novembre 2006 à l’Espace Charenton à Paris. Manifestation conviviale et gratuite, le Salon du Diabète rassemble tous les acteurs de la diabétologie (8 000 visiteurs en 2005). Au programme : des conférences-débats médicales, des ateliers interactifs ainsi qu’un espace d’exposants, etc.. En lien avec la Fédération Internationale du Diabète (FID-IDF), le Salon est centré cette année sur la problématique des personnes désavantagées et des groupes vulnérables en France et dans le monde. La FID estime en effet que le nombre de personnes atteintes de diabète va atteindre les 333 millions d’ici à 2025. 80% de ces personnes seront issues de pays à bas et moyens revenus. Plusieurs conférences, rencontres et ateliers interactifs seront proposés au public sur ce thème (le diabète africain, le diabète en prison, la diététique chinoise, etc. )…

« L’épidémie d’obésité chez les jeunes enfants est beaucoup plus grave chez les jeunes enfants les plus grands qui connaissent le rythme de croissance le plus rapide, selon une nouvelle recherche publiée aujourd’hui (1er août 2006) dans The International Journal of Obesity. Des chercheurs à la University of Manchester soutiennent que les enfants qui grandissent plus vite pourraient être particulièrement vulnérables aux effets engraissants de notre culture obésogénique, qui fait en sorte que l’espèce humaine engraisse.

Lire la suite

Grippe aviaire : production de vaccin contre le virus H5N1

« Le Vietnam a produit et testé sur l’animal avec succès un vaccin contre la grippe aviaire. Les tests sur l’homme sont prévus dans un proche avenir. L’Institut national de vaccins et de produits biologiques de Nha Trang, province de Khanh Hoà (Centre), a récemment testé selon le Courrier du Vietnam avec succès ses 5 premiers lots de vaccin contre le virus H5N1 sur des souris, cobayes et poulets. Quarante jours après la vaccination, les animaux traités Lire la suite

Arthrite, polyarthrite rhumatode…

L’arthrite et les maladies rhumatismales connexes (Polyarthrite rhumatoïde…) composent un large groupe de troubles qui affectent les articulations, ligaments, tendons, os et autres éléments du système musculo-squelettique. L’arthrite est une des principales causes de la douleur, de l’incapacité physique et de l’usage des soins de santé au Canada. Sur le site Santé Ontario.com des spécialistes font le point sur ces pathologies invalidantes, ainsi selon la Société de l’arthrite, « l’arthrite et les autres affections rhumatismales touchent près de 4 millions de Canadiens âgés de 15 ans et plus – environ 1 personne sur 6. Les deux tiers des personnes souffrant d’arthrite sont des femmes, et près de 3 personnes sur 5 sont âgées de moins de 65 ans. D’ici l’an 2026, on estime que plus de 6 millions de Canadiens âgés de 15 ans et plus seront atteints d’arthrite.

Certaines formes d’arthrite sont très graves et peuvent causer l’invalidité. D’autres forment entraînent seulement un léger inconfort et peuvent être contrôlées grâce à des soins et des traitements appropriés ». Lire la suite sur le site Ontario.com

Lutte contre le tabac, la ville de New York s’engage

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) accueille avec satisfaction l’annonce du Maire de New York, Michael Bloomberg, qui va verser US $125 millions à une nouvelle initiative, la Worldwide Stop Smoking Initiative. Cette contribution aidera à maîtriser l’épidémie de tabagisme et à appliquer les principes de la Convention-cadre de l’OMS pour la lutte antitabac sur le terrain.

Lire la suite

Le H5N1 aurait un point faible

Le virus H5N1 de la grippe aviaire aurait un talon d’Achille que pourraient prendre pour cible de nouveaux médicaments plus efficaces, selon une étude publiée mercredi sur Internet par la revue britannique Nature.
Même si l’oseltamivir (nom commercial Tamiflu) et le zanamivir (Relenza), déjà stockés par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et plusieurs gouvernements en prévision d’une hypothétique pandémie humaine, ont montré une certaine efficacité contre ce virus, il serait possible de faire mieux, estiment les chercheurs.

Certains virus H5N1 étant résistants aux médicaments actuels, les chercheurs espèrent avoir ainsi de «nouvelles occasions» de mettre au point des antiviraux efficaces.

La canicule, pourquoi, comment ?

« Le verdict est tombé avant même la fin du mois : par sa température moyenne record et après une bonne vingtaine de jours de canicule, le mois de juillet 2006 a été, au moins en France, le plus chaud de tous les mois de juillet depuis l’invention du thermomètre ». C’est l’occasion pour la rédaction du NouvelObs de faire le point les causes de « cet épisode climatique qui s’inscrit dans le contexte général d’un réchauffement climatique aux conséquences multiples. Et qui promet de se répéter de plus en plus souvent. Huit jours, c’est à peu près le temps nécessaire à l’homme pour se faire aux grosses chaleurs. Comme les autres mammifères et les oiseaux, il est équipé d’un thermostat interne, situé au niveau de l’hypothalamus et chargé de maintenir sa température interne à 37°. Le corps peut résister jusqu’à 41° environ, au maximum 8 heures. Au-delà, les infrastructures cellulaires explosent, à 50 °C, la vie s’arrête en moins de 5 minutes. Scénario rarissime, heureusement, car l’organisme se défend dès les premières sensations de chaleur. Le coeur s’emballe, comme le débit sanguin (qui peut augmenter jusqu’à 20 litres à la minute), la vasodilatation cutanée permet de détourner le sang de la circulation profonde vers la surface de la peau… La clim interne peut alors tourner à plein régime. Le corps, qui est composé environ de deux tiers d’eau (75% chez un nouveau-né et environ 55% chez une personne âgée) n’a qu’un seul moyen réellement efficace de se refroidir : transpirer. Dans des conditions normales, il évacue 500 ml d’eau par 24 heures, en cas de canicule, il peut aller jusqu’à 1 litre par heure, et même plus de 3,5 litres/heure, exploit resté célèbre d’un marathonien aux JO de 1984 ».

Un gène responsable d’une nouvelle forme de diabète du nouveau-né et de l’adulte Des chercheurs viennent de mettre en évidence de nouvelles mutations responsables du diabète néonatal et d’une nouvelle forme de diabète de type 2 chez l’adulte. Elles touchent le gène du récepteur aux sulfamides, des molécules augmentant la sécrétion de l’insuline. Ces découvertes permettent de mieux diagnostiquer la maladie, et ouvrent de nouvelles perspectives de traitement. Elles sont le fruit d’une collaboration entre les équipes dirigées par Philippe Froguel (CNRS, Université Lille 2, Institut Pasteur, Imperial College de Londres) et Michel Polak (Inserm, Hôpital Necker Enfants Malades, Assistance publique-hôpitaux de Paris (AP-HP)) en association avec le Baylor College of Medicine (Houston, Etats Unis), et sont publiées dans The New England Journal of Medicine du 03/08/2006.

La semaine dernière je vous proposais un « testé pour vous le programme « minceur » de la marque Diet.npc, voici le second volet de ce sujet. L’idée était de tester le « pack attack trois jours pour corriger les écarts alimentaires, pour éliminer les petits excès de poids ». Prix de la boîte : 25 euros en métropole (50 euros environ en Polynésie française).

Premier jour, objectif 5 kg, objectif raisonnable 3 kg

Lire la suite