COVID, La recherche médicale, Maladies cardio-vasculaires

Covid : un essai clinique français pour protéger les patients des risques de phlébites et d’embolies intéresse l’OMS

1000 patients atteints de COVID-19 et tous les grands acteurs de la recherche française sur la thrombose répartis sur 24 centres en France participent à un essai clinique de grande ampleur. Baptisée COVI-DOSE, cette étude évalue la tolérance et l’efficacité des traitements anticoagulants dans le cadre de la prise en charge des patients hospitalisés. Objectif : adapter le traitement afin de les protéger des risques de phlébite et d’embolie pulmonaire liés à l’infection.

Cet essai clinique a débuté en 2020, il est réalisé en commun par les réseaux de recherche F-CRIN sur la thrombose INNOVTE et les complications cardio-rénales INI-CRCT. Il s’agit d’une des plus grandes études mondiales réalisées aussi rapidement et sur une si grande échelle, avec l’objectif de travailler tous ensemble pour une recherche clinique ultraperformante à un très haut niveau.

C’est la première fois que l’on réussit à mobiliser tous les grands acteurs de la recherche française sur la thrombose (chefs de projet, méthodologistes, médecins hospitaliers, infirmières de recherche clinique..), de faire autant de centre contributeurs et inclure 1000 patients majeurs dans toute la France, en un temps record !

Les résultats de COVI-DOSE sont attendus pour la fin de l’année, ils auront un impact direct sur la prise en charge des patients à l’échelon national et international et témoigneront de l’excellence de la recherche clinique française.  Ils intéressent vivement l’Organisation Mondiale de la Santé qui a proposé d’utiliser sa base de données unique.

Lire la suite « Covid : un essai clinique français pour protéger les patients des risques de phlébites et d’embolies intéresse l’OMS »
Cardiologie, Evénements

Méribel a du cœur : 1400 euros récoltés au profit de Mécénat chirurgie cardiaque enfants du monde

cp_meribel_bilan_st_valentin_v21.003

La Station au cœur des 3 Vallées s’est transformée l’espace d’une journée en Cité de l’amour : le 14 février, elle distribuait 2000 roses en échanges de dons au profit de l’association caritative Mécénat Chirurgie Cardiaque enfants du Monde. L’opération baptisée « Méribel a du coeur», à laquelle ont participé de nombreux bénévoles, s’est déroulée sur les fronts de neige de la Chaudanne et de Mottaret. Elle avait également lieu sur les réseaux sociaux où les internautes pouvaient afficher leur soutien en postant leurs plus belles photo de ski à deux à Méribel sur les réseaux sociaux en utilisant le hashtag #Meribelove. Elle a permis de récolter 1400 euros remis le Mercredi 2 mars à Orso Chetochine, directeur de l’association, en présence d’Eric Bouchet Directeur de Meribel Tourisme et de tout le personnel d’accueil lors d’une cérémonie solennelle organisée à l’Office de tourisme de Méribel. Lire la suite « Méribel a du cœur : 1400 euros récoltés au profit de Mécénat chirurgie cardiaque enfants du monde »

Cardiologie, La recherche médicale

Au lendemain de l’annonce de la 3e greffe de cœur Carmat à l’hôpital Georges-Pompidou, on apprenait le décès du 2e patient à avoir reçu un cœur artificiel total, un homme âgé de 69 ans. Cet essai de faisabilité mené par la société Carmat porte sur l’implantation de cœur artificiel sur quatre patients en insuffisance cardiaque biventriculaire irréversible dont le pronostic vital est engagé à brève échéance.
coeur-carmat
Le premier greffé, un homme de 76 ans, a vécu 74 jours avec cette prothèse avant qu’elle s’arrête brusquement. Le second, décédé le 1er mai dernier, aura survécu 9 mois.

Ironie du sort, le 28 avril, Marcello Conviti, le directeur général de Carmat félicitait pour cette 3e greffe, les équipes médicales tout en se réjouissant « du bon état de santé du 2e patient, implanté en août 2014, qui a pu retrouver une vie normale après son retour à domicile en début d’année« . Deux jours plus tard, le 2e greffé du cœur Carmat mourrait.

Hospitalisé à Nantes, vendredi 1er mai dans la soirée à la suite d’une insuffisance circulatoire suite à une dérive fonctionnelle de la prothèse, l’homme a été placé sous assistance cardio respiratoire en unité de soins intensifs, il a subi une nouvelle transplantation le samedi 2 mai. Si l’opération a été menée à son terme et la circulation sanguine a été rétablie, le patient a succombé « à des complications poly-viscérales post opératoires« , indique dans un communiqué la société Carmat qui ajoute que : « Cet évènement est à situer dans le contexte de la phase d’essai de faisabilité d’un dispositif extrêmement innovant pour des malades souffrant d’insuffisance cardiaque terminale.

La Société reste résolument confiante dans la capacité de la prothèse et renouvelle l’engagement total de ses équipes en ce sens« . Ces deux décès ne devraient donc pas remettre en cause l’essai, en effet les critères de succès comportent -entre autres- la survie à 30 jours après l’implantation et la récupération fonctionnelle des organes vitaux.

Bien dans sa peau, Cardiologie

La gym suédoise, bon pour le cœur

La Gym Suédoise® est un sport complet élaboré en collaboration avec des médecins, kinésithérapeutes et ostéopathes. Les mouvements sont faciles à réaliser et permettent de bien faire travailler le coeur et les muscles. Au rythme d’une musique entraînante, les mouvements s’enchaînent judicieusement pour une dépense d’énergie maximale sans épuisement. Cette subtile alliance entre musique et exercice physique est source de joie, de bonne humeur et de bien-être. Une séance de Gym Suédoise® est une occasion privilégiée de prendre soin de soi, de se défouler dans une ambiance conviviale, en dehors de toute notion de performance. Le 1er juin, un shooting a eu lieu à Paris pour illustrer cette discipline qui fait de plus en plus d’adeptes en Europe. Découvrez la vidéo ici Shooting gym suédoise

Maladies cardio-vasculaires

Sous le soleil de Tahiti, on ne se nourrit pas uniquement de coco fraîche et de poissons grillés sur la plage, ce territoire paradisiaque est aussi un haut lieu de la malbouffe. La population souffre de mauvaises habitudes alimentaires, sauces, sodas, snacking ont la cote et souvent dès le plus jeune âge. L’obésité infantile est l’une des plus importantes au monde et les maladies chroniques telles que le diabète et l’hypertension artérielle ont le vent en poupe. Ainsi 1/3 des Polynésiens souffrent d’hypertension artérielle. Les spécialistes n’ont de cesse que de tirer la sonnette d’alarme auprès des autorités sanitaires locales (la santé est une prérogative du gouvernement local), souvent en vain d’ailleurs.
sel1

Ce lundi, la ministre de la Santé de la Polynésie française, Béatrice Chansin, a présenté une nouvelle campagne de lutte contre l’hypertension artérielle organisée cette semaine et jusqu’au 24 mai. « Articulées autour d’une Journée mondiale sur ce thème, le 17 mai, ces journées ont pour but de sensibiliser la population à cet important problème de santé publique », indique le ministère dans un communiqué.
Lire la suite

Cardiologie

A quelques jours du lancement des Parcours du Cœur dans toute la France (les 31 mars et 1er avril), la Fédération française de cardiologie a interrogé les Français sur leur hygiène de vie : 9 sur 10 d’entre eux estiment avoir une bonne hygiène de vie. Ce ressenti, à première vue très positif, 93% des Français pensent avoir une bonne hygiène de vie, est à mettre en perspective avec les chiffres des maladies cardiovasculaires : 400 morts par jour, l’obésité en hausse, le nombre de fumeurs en augmentation, la sédentarité de plus en plus présente dans les foyers.… autant de facteurs de risque qui contredisent l’optimisme des Français face à leur hygiène de vie. Paradoxalement, ils ne sont qu’un peu plus de 1 sur 10 à refuser tout effort supplémentaire. En dépit d’un jugement excellent à l’égard de leur propre hygiène de vie, une forte proportion de Français se dit être disposée à faire des efforts pour l’améliorer, notamment dans deux domaines précis : la condition physique (58 %) et l’alimentation (58 %). Une surveillance accrue des facteurs de risque comme la consommation d’alcool et de tabac n’est un projet envisageable que pour 18% des Français.

Enfin 11 % des Français ne se sentent pas concernés car ils considèrent que leur hygiène de vie est suffisamment saine et 2% vont jusqu’à affirmer ne pas avoir l’intention de faire des efforts. Une perception très positive qui se heurte aux chiffres alarmants de l’augmentation des maladies cardiovasculaires. Pour en avoir le « cœur net », la Fédération française de cardiologie met un test en ligne « Mon Parcours Cœur » sur www.fedecardio.com afin que chacun puisse apprécier son hygiène de vie au regard de la santé cardiaque.

Cardiologie, Salons et Colloques

La Journée nationale des maladies cardiaques héréditaires aura lieu le samedi 8 janvier 2011 à l’institut de cardiologie du Centre hospitalier universitaire de la Pitié-Salpêtrière à Paris de 10h à 17h30. Cette journée est organisée sous le haut patronage du Ministère de la Santé. Elle est organisée conjointement par les associations de patients « Ligue contre la Cardiomyopathie » et l’association « Bien vivre avec le QT long », ainsi que le Centre national de référence pour les maladies cardiaques héréditaires (Paris). Elle est ouverte aux familles et au grand public, et est destinée à échanger sur le diagnostic et la prise en charge médicale de ces maladies.
Lire la suite

Cardiologie, Maladies cardio-vasculaires

Les gestes qui sauvent avec les sapeurs-pompiers

Chaque année, 50 000 personnes décèdent d’un arrêt cardiaque en France. Combien de vies pourraient-être sauvées si un mari, une femme, un voisin, un commerçant pratiquait dans les minutes qui suivent le malaise les premiers gestes qui sauvent ? Notre pays accuse ainsi un sérieux retard en termes de survie après un arrêt cardiaque : moins de 3% ! Seulement 7 % des Français sont formés aux gestes qui sauvent. Or dans certains pays où la population est davantage formée et où les lieux publics et privés sont mieux équipés en défibrillateurs automatisés externes, ce taux de survie peut atteindre plus de 30 %.

Du 23 au 25 septembre 2010 aura lieu à Angoulême, le 117ème congrès national des sapeurs-pompiers à cette occasion la Fédération nationale des sapeurs-pompiers de France présentera son partenariat avec le kit MiniAnne pour former en 30 minutes le grand public à la prise en charge de l’arrêt cardiaque. Désormais, les sapeurs- pompiers français, premiers acteurs de l’urgence et de la prévention, utiliseront ce kit MiniAnne pour initier le grand public aux gestes de premiers secours et leur apprendre à réagir face à une victime d’arrêt cardiaque.
Lire la suite « Les gestes qui sauvent avec les sapeurs-pompiers »

Maladies cardio-vasculaires

J’ai trop de tension !

Plus de 17 millions de personnes sont touchés par l’hypertension artérielle en France et on le sait aujourd’hui sans traitement, plus la tension est élevée, plus des complications peuvent apparaître, notamment au niveau du cœur, des reins et du cerveau. Inversement, une tension basse ou normale protège le cœur et les artères ! Mais savez-vous exactement ce qu’est la tension artérielle ? Lors de la prise de tension, on obtient deux chiffres correspondant à des valeurs de pression. Celles-ci sont exprimées en cm ou en mm de mercure. On parle d’hypertension quand le premier chiffre dépasse 14 (en cm de mercure) ou quand le second dépasse 9. La tension est normale en dessous de 13 et de 8. Mieux vaut encore qu’elle ne dépasse pas 12 pour le premier chiffre et 7 pour le second : tension optimale.

L’hypertension passe souvent inaperçue car elle ne donne généralement pas de symptômes. C’est ce qui explique que de nombreux hypertendus méconnaissent leur hypertension et ne se pensent pas malades. Avant l’arrivée de traitements efficaces contre l’hypertension, comme c’est le cas aujourd’hui, une tension élevée pouvait conduire à des complications (cardiaques, rénales ou cérébrales).

Pour en savoir plus, un site internet www.bienvivrematension.fr

Cardiologie

Sauver des vies… une application pour smartphone

Depuis quelques jours, une application gratuite pour mobile Iphone et Android arrive avec de grandes ambitions : devenir l’appli incontournable d’assistance en cas d’arrêt cardiaque. Dénommée « Défibrillateurs en France » et signée Vauban Humanis elle permet de sauver des vies en localisant immédiatement les défibrillateurs les plus proches de soi, précisément quand on se retrouve face à un arrêt cardiaque.
Lire la suite « Sauver des vies… une application pour smartphone »