Lumine : le premier jeu interactif pour expliquer le cancer aux enfants et à leurs parents

Lumine1Lumine est le premier serious game destiné à l’oncopédiatrie en France -2 500 nouveaux cas de cancers chez l’enfant détectés chaque année dont 150 en Midi-Pyrénées- ce jeu est une plate-forme d’information sur le cancer destiné aux enfants et aux adultes. Il permet aux enfants atteints de cancer et à leurs familles de découvrir, sous forme d’un jeu, la maladie et sa prise en charge. De façon ludique et éducative sous forme de quiz, jeux ou vidéos, l’enfant et ses parents ont ainsi la possibilité de naviguer dans un espace virtuel et de disposer de toutes les informations utiles mettant en scène les étapes de la prise en charge. Lors du lancement officiel du jeu, Raymond Le Moign, Directeur général du Centre hospitalier universitaire (CHU) de Toulouse et Dominique Pon, Directeur de la Clinique Pasteur Toulouse, aux côtés des différents partenaires du projet ont expliqué  les raisons de la mise au point de ce serious game: « Dans un souci de répondre aux attentes des associations de parents et de patients présentes au sein de l’unité de cancérologie pédiatrique du CHU de Toulouse, qui ont souvent exprimé leur difficulté pour comprendre les étapes de la prise en charge de l’enfant atteint de cancer, le CHU de Toulouse et la Clinique Pasteur ont développé un outil numérique interactif permettant à l’enfant et à ses parents de mieux appréhender ce parcours de soins ».

Le serious game Lumine est disponible sur le site du CHU de Toulouse, ainsi que sur le site de la Clinique Pasteur.

Publicités

chu-nicolas-doumercA 40 ans, le Dr Nicolas Doumerc est responsable de l’unité de chirurgie robotique au sein au Centre hospitalier universitaire de Toulouse. Praticien hospitalier, chirurgien au département d’urologie et de transplantation rénale du CHU, il vient de réaliser avec ses équipes une première mondiale. Pour la 1re fois, une séquence unique a été accomplie avec assistance robotique : extraction rénale puis transplantation, réalisées par voie vaginale chez deux sœurs. Les suites opératoires ont été très simples avec autorisation du retour à domicile au 2e jour pour la donneuse et au 4e jour pour la receveuse. Déjà le 13 mai dernier, une première transplantation rénale robot-assistée avec introduction du greffon par voie vaginale, avait été réalisée au CHU de Toulouse.
Voici l’interview du Dr Doumerc réalisée par la rédaction de Parlonssante.com

Comment vont vos patientes à ce jour la receveuse et la donneuse ?
« Elles vont très bien. L’intervention s’est déroulée le 9 juillet et nous avons attendu avant de médiatiser pour que l’on puisse avoir du recul. Nous avions déjà procédé en mai à une transplantation sous chirurgie robotique, mais l’intervention du 9 juillet était double, un prélèvement et une greffe avec le robot sur deux sœurs. La donneuse et la receveuse ont bénéficié d’une technique robotique. Béatrice la receveuse a beaucoup témoigné, elle a donné du crédit à cette annonce médicale ».
Lire la suite

« CHU de Toulouse » une appli pour guider les usagers !

Le centre hospitalier universitaire de Toulouse qui regroupe plusieurs établissements implantés au nord et au sud de Toulouse joue à fond la carte des nouvelles technologies. Plus de 3800 médecins et 10 600 personnels hospitaliers accueillent chaque année 230 000 malades et 660 000 consultants. Désormais ils pourront télécharger gratuitement sur leur smartphone l’application « CHU Toulouse » et se tenir informer de l’offre de soin, suivre l’actualité de l’hôpital, mais aussi prendre un rendez-vous avec un médecin !
chu-toulouse
« Ce nouvel outil s’intègre dans un dispositif d’ouverture du CHU sur son environnement (professionnels de santé, usages, associations…) tout comme d’autres e-services innovants déjà existants (messagerie sécurisée et paiement en ligne) ou à venir (questionnaire de satisfaction dématérialisé, « My CHU…) » indique la direction de la communication de l’hôpital Hôtel-Dieu Saint-Jacques de Toulouse.

Cette application dont les données sont synchronisés avec celles du site internet est capable de fonctionner en zone dite « blanche » (absence de réseau 3G). Le menu de l’application offre des liens pour suivre le CHU de Toulouse sur les réseaux sociaux Facebook, Twitter et YouTube.