32

Les ministres de la Santé de l’Union européenne réunis jeudi 30 avril 2009 à Luxembourg ont affirmé leur engagement « à collaborer de manière étroite » et « sans délai » pour lutter contre la propagation du virus A/H1N1. Ils ont accepté de mettre en commun leurs informations et les mesures prises face à l’épidémie et à travailler » avec les laboratoires pharmaceutiques pour développer un vaccin prototype contre la grippe mexicaine (grippe A) ». Ils ont décidé de créer un comité d’experts pour coordonner les mesures prises au niveau national, telles que les campagnes d’information du grand public et les mises en garde contre les voyages dans certains pays touchés. Dans le même temps, l’OMS a annoncé qu’il fallait parler de grippe A et non de grippe porcine ou mexicaine des appelations quelque peu erronées et restrictives.

Publicités

La grippe porcine ne cesse de faire chaque jour de nouvelles victimes déjà 159 morts au Mexique, un aux USA et des cas confirmés partout sur la planète. La pandémie (épidémie planétaire) grippale est imminente. L’Organisation mondiale de la Santé vient de relever le niveau d’alerte de 4 à 5 sur une échelle qui en compte 6. Pour suivre les bulletins émis par l’OMS, cliquez ici.
L’Europe n’est pas épargnée. En France 32 cas probables et des suspicions chez des voyageurs de retour du Mexique. Le ministère français de la Santé a commandé 200 millions de masques qui viendront s’ajouter aux 700 millions déjà stockés sur le territoire français. Une réunion interministérielle est prévue ce matin afin d’étudier les mesures à appliquer dans le cas d’une alerte de niveau 5. L’organisation mondiale de la santé recommande à tous les pays de se préparer à une pandémie mondiale. L’alerte est donc maximale. La possibilité de suspendre les liaisons aériennes en direction du Mexique sera étudiée, malgré cette pandémie imminente, l’OMS tente d’appeler au calme. (Lire l’interview du directeur de l’OMS)
Lire la suite

Voici l’intégralité de la déclaration du Directeur général de l’OMS, Dr Margaret Chan
ce 29 avril 2009 :

« Mesdames et Messieurs
Sur la base d’une évaluation de toutes les informations disponibles et à la suite de plusieurs consultations d’experts, j’ai décidé de passer au niveau d’alerte pandémique supérieur, c’est-à-dire de la phase 4 à la phase 5. Les pandémies de grippe doivent être prises au sérieux précisément parce qu’elles ont la capacité de se propager rapidement et à tous les pays. L’aspect positif de la situation est que le monde est mieux préparé pour faire face à une pandémie de grippe qu’il ne l’a jamais été. Les mesures de préparation prises face à la menace de la grippe aviaire due au virus H5N1 auront été un investissement dont nous récoltons aujourd’hui les fruits.
Lire la suite

L’Organisation mondiale de la Santé a relevé lundi soir son niveau d’alerte du niveau trois au niveau quatre (« montée en puissance significative » du risque de pandémie), sur une échelle allant jusqu’à six. 149 cas mortels provoqués par la grippe porcine ou suspects de l’être ont été enregistrés au Mexique. La contagion a gagné les Etats-Unis où « l’état d’urgence sanitaire » a été déclaré. Le Canada a confirmé six cas bénins.
Le groupe pharmaceutique suisse Roche s’est dit « prêt » à expédier son médicament antiviral Tamiflu dans le monde, mais n’a pas encore reçu de demande de la part d’organisations ou d’Etats. Roche, qui a fait don en 2006 de 3 millions de doses de Tamiflu à l’Organisation mondiale de la santé (OMS), a précisé que ces doses étaient stockées par le groupe pour moitié en Suisse et l’autre partie aux Etats-Unis. Le groupe « travaille actuellement pour savoir comment nous pouvons aider les Etats » concernés par le virus.

Toux, courbatures, fièvre, dyspnée, vous revenez de vacances au Mexique ou au Texas et vous ressentez ce type de symptômes ? Il est prudent de consulter sans tarder. Le virus de la grippe porcine sévit actuellement dans cette région du globe et sa transmission interhumaine la rend extrêmement dangereuse. La grippe porcine d’un type nouveau aurait fait jusqu’à 103 morts au Mexique et contaminé plus de 1.600 personnes dans le pays. Des cas de contamination bénins ont été confirmés aux Etats-Unis et plusieurs cas suspects faisaient l’objet d’examens en Europe. Dimanche, le Canada est devenu le troisième Etat, après le Mexique et les Etats-Unis, à confirmer la présence de cas humains de grippe. Selon les autorités sanitaires canadiennes, six cas avérés de grippe porcine ont été recensés, quatre en Nouvelle-Ecosse (est) et deux en Colombie-Britannique (ouest). Aucun n’a nécessité une hospitalisation.
Quatre nouveaux cas suspects ont été détectés en Nouvelle-Zélande chez un groupe qui revenait du Mexique. Les résultats des tests pratiqués par l’Organisation mondiale de la Santé sur ce groupe pour déterminer s’ils sont porteurs de la souche H1N1 du virus apparu sur le continent américain sont attendus mardi. Pour toute question, le Ministère des Affaires Etrangères peut être joint au 01 45 50 34 60, ainsi que Infogrippe au 0 825 302 302.

Lire la suite

Le test est positif !

1
Un retard de règles et un test urinaire plus tard et les deux petits lignes bleues apparaîssent ! Ça y est vous êtes enceinte. Quelle joie ! A vous les seins gonflés et douloureux, les nausées et la fatigue… Mais dans neuf mois vous serez maman ! Vous le verrez dès les premiers jours, la sieste s’imposera à vous naturellement. Fatigue, nausée, seins douloureux, ces symptômes apparaissent très tôt, mais ne durent en général qu’un trimestre. Prenez le temps de vivre, car votre organisme qui prépare un nid douillet pour votre bébé est en ébullition. Les hormones s’affolent et les sauts d’humeur feront la joie de votre entourage, mais rassurez-vous, vous aurez le plus souvent un air un peu béat…
Lire la suite

Sidaction, le combat continue

Le 11 avril, le compteur s’est arrêté, mais les militants continuent d’agir.
logo
Valérie, 42 ans, s’est engagée auprès de Sidaction après avoir été touchée personnellement par la maladie. Elle milite aujourd’hui pour le programme Grandir, qui permet les soins et l’accompagnement des enfants séropositifs en Afrique. Ecoutez son témoignage sur le site
tv
Toute l’année, Sidaction soutient des programmes de recherche et d’aide aux malades.