100 000 euros pour la recherche contre la maladie de Charcot (SLA)

Le Prix scientifique 2011 de la Fondation NRJ – Institut de France avait pour thème « la Sclérose latérale amyotrophique (SLA) ». Doté de 100 000 euros, il est attribué au Pr Vincent Meininger, directeur du Centre National de Référence de la SLA (également appelée maladie de Charcot) au Département de Neurologie de l’Hôpital de la Pitié-Salpêtrière, et au Dr Séverine Boillée, chercheur au centre de recherche de l’institut du cerveau et de la moelle épinière (INSERM UMRS-975, CNRS UMR-7225, UPMC) et responsable du projet « Rôle de la microglie lors de la dégénérescence motoneuronale dans les modèles de Sclérose Latérale Amyotrophique ».

Sources : www.institut-de-france.fr

Les sportifs de haut niveau ont du coeur !

L’opération SPORTS TOUR a permis à l’association Les P’tits Cracks soutenant les enfants atteints de cancer : de récolter 1273,99 € grâce à une vente aux enchères d’objets organisée sur e-bay dédicacés ayant appartenu à de sportifs de haut niveau et de convier 40 enfants à de grands événements sportifs.
Lire la suite

get_attachment
Les troubles musculo-squelettiques (TMS), première cause de maladie professionnelle en France, affectent plusieurs centaines de milliers de travailleurs chaque année. Pourtant, il n’y a pas de fatalité, et il est possible de limiter ces pathologies par une politique de prévention efficace et des exercices ciblés. Avec une volonté pédagogique permanente, les auteurs proposent un véritable guide visuel et explicatif, en accompagnement de la prévention des douleurs liées au surmenage physique des salariés.
Lire la suite

L’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) a décidé ce jeudi 9 juin de suspendre l’utilisation en France des médicaments contenant de la pioglitazone (Actos et Competact). Cette décision prendra effet le 11 juillet 2011 pour permettre aux patients de contacter leur médecin qui adaptera leur traitement antidiabétique. Cette décision est motivée par un risque accru de cancer de la vessie chez les personnes diabétiques traitées par pioglitazone en France. La molécule lest utilisée dans le traitement du diabète de type 2, elle était commercialisée en France depuis 2002.

hmanis1
La 7e édition des Jeux Nationaux aura lieu du 10 au 12 juin, à Bordeaux. Cette manifestation multisports organisée en partenariat avec le groupe de protection sociale Humanis
offre aux personnes handicapées mentales une expérience enrichissante et inoubliable. Elle vient concrétiser les actions de l’association Special Olympics France, telles que les courses relais interentreprises. C’est à travers sept disciplines : basket-ball, football à 7, football unifié, judo, natation, pétanque et activités motrices que les participants démontreront leurs réelles compétences trop souvent masquées par l’écran du handicap. La cérémonie d’ouverture de ces Jeux Nationaux, ouverte à un large public, se déroulera le vendredi 10 juin à 20h30 à la patinoire Mériadeck.
Lire la suite

Concombres, tomates, salades vertes… ont été mis hors de cause, les experts allemands soupçonnent une exploitation de graines de soja germées d’être à l’origine de la contamination à la bactérie E. coli. « La bactérie E. coli y aurait été prélevée dans des germes de soja, de luzerne, de haricots mungo, de radis et de roquette. L’exploitation a donc été fermée le temps de découvrir s’il s’agit ou non de l’épicentre de l’épidémie », indique Benoit Le Corre, avec Reuters – Parismatch.com
L’épidémie a fait déjà 22 morts en Europe et 2000 personnes seraient malades.

A lire sur le sujet l’article de Paris Match

Communiqué – Le centre international de recherche sur le cancer (CIRC) de l’OMS vient de classer comme possiblement cancérogène pour l’homme les champs électromagnétiques liés à l’usage du téléphone mobile. Ce classement correspond au niveau 2B dans une classification qui va de 1 (cancérogène pour l’homme) à 4 (probablement pas cancérogène pour l’homme), le niveau 2 étant divisé en 2A (probablement cancérogène pour l’homme) et 2B (peut-être cancérogène pour l’homme).
Lire la suite

Escherichia coli : 19 morts, les femmes plus sensibles

L’épidémie d’Escherichia coli producteurs de shiga-toxines qui sévit en Allemagne depuis la première semaine de mai 2011 a fait dix neuf morts. Le réservoir principal de ces bactéries est le tube digestif des ruminants. L’homme se contamine principalement par la consommation d’aliments contaminés. Il peut aussi se contaminer par contact avec une personne infectée ou par contact avec des animaux contaminés ou l’environnement contaminé par les matières fécales de ces animaux. Les principaux aliments à risque sont les produits carnés consommés crus ou insuffisamment cuits, les produits laitiers au lait cru et les végétaux consommés crus.
Lire la suite

Le concombre espagnol est blanchi dans l’affaire de la bactérie tueuse… L’information pourrait prêter à sourire si il n’y avait pas eu dix huit décès et de nombreux malades présentant de graves troubles rénaux, voire neurologiques pour certains. L’enquête sanitaire progresse et le coupable a été partiellement identifié c’est une bactérie : « la souche d’Escherichia coli enterohémorragique (Eceh) », mais sa résistance aux antibiotiques laisse craindre qu’elle serait une sorte de croisement et donc une bactérie inédite, donc inconnue. « Selon des chercheurs, la souche découverte 0 104 : H4 (Stx2-positive, eae-négative, hly-négative, ESBL, aat, aggR, aap) aurait également pris des gènes d’une autre souche d’E. coli, ce qui la rend inédite et particulièrement agressive, car elle produit beaucoup plus de toxines, indiquent nos confrères du Parisien/Aujourd’hui en France.
Lire la suite