Agenda de l’t

Du 1er au 6 juillet  à Besançon
4e Université d’été francophone en santé publique, URCAM, 1bis rue Delavelle, 25000 Besançon. www.urcam.org/univete/index.htm

Les 3 juillet et 23 août 2007 à Arbois
Louis Pasteur : Innovation alimentation-sante_Ateliers expérimentaux du goût, Maison Louis Pasteur. Tél. : 03.84.66.11.72 .

Le 9 juillet à Nancy
10th european nutrition congress « Food functionality »
AIAL AGRIA Lorraine, 2 avenue de la Forêt de Haye, ENSAIA-INPL, B.P. 172,  54505 Vandoeuvre-les-Nancy  luc.mejean@ensaia.inpl-nancy.fr

Du 10 au 13 juillet  à Paris
10th European nutrition conference – BCA, 6 boulevard du Général Leclerc, 92115 Clichy cedex – Tél. : 01.41.06.67.70 – Fax : 01.41.06.67.79.
fens07@b-c-a.fr – www.fens2007.org

Du 29 au 31 août à Paris
Euro Food Chem XIV, Eurofins – CSA – 8 rue des Clotais – 91160 Champlan. Tél. : 01.69.10.12.95 – Fax : 01.69.10.13.01.
annabousquet@eurofins.com – www.eurofoodchem14.info
agendanutrinews 21

Publicités

D’après les chiffres de l’OMS, le taux d’obésité des enfants est aujourd’hui dix fois supérieur à ce qu’il était en 1970. – Chez les élèves du primaire, le taux d’enfants en surpoids ou obèses est particulièrement élevé au Portugal, en Espagne et en Italie où il avoisine les 30%. Les taux les plus bas, de l’ordre de 13 à 15%, sont observés en Allemagne, à Chypre, en Serbie et au Monténégro. La France dénombrerait environ 4% de garçons et 3,6% de filles obèses et 14 % de garçons et 14,7 % des filles en surpoids.
Lire la suite

 Une équipe hollandaise a, quant à elle, suivi pendant dix ans 676 hommes en bonne santé, originaires de Finlande, de Hollande et d’Italie, nés entre1900 et1920. Elle a observé que les fonctions cognitives des personnes qui ne consomment pas de café diminuent davantage que celles des personnes qui en boivent régulièrement… En attendant de comprendre le pourquoi, mieux vaut donc laisser les seniors boire tranquillement leur café: c’est sans doute une façon simple et agréable de les garder le plus longtemps possible, et avec toute leur tête! (nutrinews) Age Ageing 2007; 36: 203-209 & Eur J Clin Nutr. 2007; 61: 226-32 & http://www.saging.com/

Sources Nutrinews 

Il y a de plus en plus d’enfants trop gros. Excès de fast-foods, de boissons sucrées, manque d’exercice ? « Cela est loin de tout expliquer », dit aujourd’hui le Pr Patrick Tounian, pédiatre À l’hôpital Armand-Trousseau, Paris. Pour qu’un enfant devienne obèse, il faut qu’il ait une prédisposition génétique ou qu’il soit programmé pour le devenir par des éléments acquis dans le ventre maternel ou dans les premiers mois de la vie… « Tous les enfants ne sont pas programmés ainsi, même s’il y en a de plus en plus dans ce cas. La prévention telle qu’elle est faite actuellement, pour être efficace, ne devrait pas concerner l’ensemble des enfants, mais seulement les enfants à risque ».
Lire la suite

Trois questions à Claudine Junien, professeur de génétique, co-directeur de l’Unité Inserm 781, Hôpital Necker-Enfants Malades, Paris. Interviewée à l’Institut Français pour la Nutrition*. «La nutrition personnalisée»

Nutrinews: Qu’est-ce que la «nutrition personnalisée» et quelles sont les perspectives liées à son développement ?

Claudine Junien : « La nutrition personnalisée est un nouveau concept basé sur le fait que l’environnement, dont l’alimentation et l’exercice physique, peut avoir des influences variables selon les individus. Des différences qui s’expliquent par des facteurs liés aux gènes, mais aussi par la façon dont les individus se sont construits au cours de leur développement fœtal, dans leur petite enfance, et tout au long de leur vie. La nutrition personnalisée est une nutrition adaptée à chacun, en fonction des modifications qu’ont pu subir ses gènes, et de ses habitudes alimentaires.

Lire la suite

Quatre siècles de «nourritures canailles» : Avec «Les nourritures canailles» (*), Madeleine Ferrières, spécialiste de l’histoire de l’alimentation et chercheur à la Maison méditerranéenne des sciences de l’homme d’Aix-en-Provence, se met en quête de notre passé culinaire, entre l’an 1500 et 1900. C’est la cuisine «d’en bas» qu’elle explore, pas celle des élites et du grand monde. L’ordinaire du peuple, dont certains plats ont heureusement disparu, mais dont d’autres sont devenus, après moult évolutions, des plats de tous les jours, des classiques de la cuisine bourgeoise, voire une inspiration pour les chefs étoilés…

Lire la suite

Un décret relatif aux fromages et spécialités fromagères est paru au Journal officiel du 29 avril. Ce texte précise, entre autres, les définitions permettant à un produit
d’être dénommé «fromage». Mais ce qui intéressera surtout le consommateur, c’est la nouvelle règle d’affichage du taux de matière grasse : elle permet enfin de connaître la quantité réelle de matière grasse contenue dans les fromages.
Jusqu’à présent, le taux de matière grasse indiqué sur les fromages n’informait pas vraiment le consommateur sur la quantité réelle contenue dans son fromage préféré.

Lire la suite