img_0397
Mardi 8 octobre, une intervention chirurgicale inédite en Polynésie française va se dérouler à
l’hôpital de Tahiti. La première greffe de rein de donneur vivant ! Cette opération va mobiliser une douzaine de personnels, des chirurgiens de métropole, de Tahiti, des infirmiers, des anesthésistes… Les néphrologues du centre hospitalier du Taaone, plaident pour l’ouverture du centre de greffe rénale depuis… 13 ans. Pour l’intervention, les chirurgiens locaux seront assistés de deux confrères métropolitains le Dr Arnaud Mejean, Chef du service urologie de l’Hôpital européen Georges Pompidou, et Pr Michèle Kessler de l’Hôpital de Nancy, responsable des activités de transplantation rénale. Une douzaine de personnes seront mobilisées sur ces greffes dès ce mardi 8 octobre. Des chirurgiens, des anesthésistes, des infirmiers… En Polynésie ce sera une première qui va changer la vie des 130 insuffisants rénaux en attente de greffe.

Ces malades sont sous dialyses, certains acceptent l’évacuation sanitaire, mais pas tous. Car ce long voyage, 18heures de vol vers Paris. Ce déracinement et cet isolement dans l’univers aseptisé des hôpitaux parisiens terrorise nombre de malades qui préfèrent subir les contraintes de dialyses que de partir loin de chez eux. En terme de prise en charge, le coût des évacuations sanitaires pour greffes rénales pèse lourd sur le budget de la caisse locale d’assurance maladie. La possibilité de réaliser ces transplantations sur le territoire sera une bouffée d’oxygène pour l’assurance maladie polynésienne.

Sensibiliser la population aux dons d’organes

Le don d’organe étant nouveau en Polynésie française, les autorités ont décidé de commencer les transplantation à partir de donneur vivant, mais on le sait cela ne suffira pas aux besoins des insuffisants rénaux. Dès le mois de janvier 2014, le prélèvement pourra se faire à partir de donneur en mort cérébrale. Une étape délicate à appréhender pour les familles des défunts, mais aussi les personnels qui doivent solliciter des proches éplorés pour un don d’organes. Une campagne de communication pour sensibiliser à la nécessité du don va être lancée du 15 au 30 novembre. En France, seuls 12% des greffons sur donnés par des vivants, aux Etats-Unis, ce chiffre monte à 50%. Il reste des progrès à faire dans le domaine du don d’organe. Pour tout savoir, sur les étapes, les risques, les conditions…. Rendez-vous sur www.dondorganes.fr

1001Pharmacies.com, premier portail de vente en ligne de produits de santé, un réseau national de 180 pharmacies, dévoile les résultats de son nouveau baromètre en mettant l’accent sur les usages par régions. Un classement effectué en fonction de l’activité sur le site, le nombre et la récurrence des achats. Résultats : Paris, Lyon et Toulouse sont les villes françaises les plus impliquées dans les achats de médicaments online. Le classement a été établi en fonction des 500 000 requêtes effectuées sur le site de juin à septembre 2013, la localisation des 150 000 visiteurs mensuels du site et l’analyse des données recueillis sur les principaux moteurs de recherche. Les résultats de cette étude montrent que les utilisateurs les plus actifs dans l’achat de médicaments en ligne se situent dans trois villes principales : Paris, Lyon et Toulouse. Ce qui est intéressant dans cette étude c’est de remarquer que les plus gros consommateurs de e-médicaments vivent dans des zones où les pharmacies de quartier sont les plus nombreuses. On aurait pu imaginer que ce service réponde à des situations de désertification des pharmaciens, ce n’est pas du tout le cas. On assiste donc bien à un changement de comportement des usagers des officines qui considèrent désormais le médicament comme un « produit » comme les autres.

Il est à noter que les 10 premières villes réalisent 50% de l’activité e-commerciale totale. « Cette étude nous permet d’avoir une réelle cartographie des achats en ligne de médicaments en France. Grâce à ces données, nous pouvons mieux comprendre les usages des internautes et répondre parfaitement à leurs besoins ou attentes. Il semble en tous cas que le climat ne soit pas une cause première de l’état de santé des Français et n’influe pas directement sur leur consommation de médicaments », confie Cédric O’Neill, Pharmacien et co-fondateur de 1001Pharmacies qui totalise 150.000 visiteurs uniques chaque mois et compte 10 000 produits référencés.

Le classement complet des régions et villes françaises accros aux e-médicaments sur :blog.1001pharmacies.com/

breakfast
Un café, un croissant, un journal et… une documentation sur la Trisomie 21 telle est l’invitation que lance des associations de parents concernés par cette maladie génétique à l’occasion de la Journée mondiale des droits de l’enfant. L’événement aura donc le dimanche 20 novembre et il est utile de s’inscrire dès maintenant.
Lire la suite

500 euros de frais et 4 mois de souffrance…

C’est un vrai coup de gueule que l’une de nos lectrices souhaite faire passer. Vous allez le voir, à la lecture de son histoire, on comprend sa colère. Yolande a 63 ans, elle souffre depuis le mois d’avril de maux de gorge intenses, auxquels se sont greffés des céphalés puis des expectorations. Cette sympathique femme a consulté très vite son médecin de famille dans la région de Périgueux, ce dernier n’a pas semblé prendre très au sérieux sa patiente, parlant de rhinites.
Lire la suite