« Les antibiotiques c’est pas automatique » saison 2

Pour sensibiliser la population au bon usage des antibiotiques, l’Assurance Maladie relance sa campagne pour leur bon usage. Cette fois-ci le message est plus informatif : « Les antibiotiques, utilisés à tort, ils deviendront moins forts ». A partir du 31 octobre, le grand public retrouvera en télévision et en radio la saga publicitaire de l’Assurance Maladie à l’occasion de la relance de la campagne sur le bon usage des antibiotiques : « Les antibiotiques, utilisés à tort ils deviendront moins forts ».

En parallèle, le site de prévention et d’information santé de l’Assurance Maladie, www.ameli-sante.fr, s’enrichit d’un dossier intitulé « Protégeons les antibiotiques », qui explique aux internautes le phénomène des résistances bactériennes. Des vidéos, des animations, et des témoignages de médecins et de pédiatres permettront aux internautes de trouver des informations scientifiques claires et des conseils pratiques sur les pathologies hivernales courantes (angine, bronchite, rhinopharyngite…), les résistances bactériennes et bon usage des antibiotiques.

Publicités

Communiqué de la Haute autorité de Santé –
La Commission de la Transparence, en charge de l’évaluation des médicaments au sein de la Haute Autorité de Santé, conclut à un intérêt thérapeutique faible des médicaments de la maladie d’Alzheimer. Elle recommande de limiter leurs prescriptions à un an, renouvelable sous conditions strictes. Consciente du problème de santé publique majeur que représente cette maladie et la détresse de l’entourage des malades, la Haute Autorité de Santé rappelle que la prise en charge de cette maladie ne doit pas se limiter à une prescription médicamenteuse mais doit être globale. Elle publiera fin novembre la réactualisation de ses recommandations professionnelles.

Lire la suite

L’Institut Curie et le Groupe Associatif Siel Bleu se sont associés pour proposer un programme d’activités physiques aux patientes ayant terminé leur traitement pour un cancer du sein. : le Programme Activ’. Le Forum des Associations et des Fondations a décidé de récompenser cette initiative originale en remettant le Prix Coup de Cœur aux deux partenaires.

Le 27 octobre 2011, l’Institut Curie, représenté par son Secrétaire Général Paul Caroly, et le Groupe Associatif Siel Bleu, représenté par la Responsable Nationale Partenariat Catherine Hiegel, reçoivent le Prix Coup de Cœur au Forum des Associations et des Fondations. Ce prix récompense la mise en place d’un programme d’activités physiques proposé aux patientes ayant terminé leur traitement pour un cancer du sein. Cette initiative pilote, le Programme Activ, vient tout juste de débuter à l’Institut Curie.

Plusieurs études prouvent l’effet bénéfique de l’activité physique pour les personnes traitées pour un cancer. Elles préconisent la pratique d’une activité physique d’intensité modérée à intense : ce qui correspond à trois séances hebdomadaires de 50 minutes, maintenant la fréquence cardiaque entre 65 et 85% de la fréquence cardiaque maximale » explique Catherine Hiegel. « Très investi dans les enjeux de l’après‐cancer, l’Institut Curie a souhaité inciter ses patientes, non seulement à pratiquer une activité physique trois fois par semaine, mais également à prendre en charge elles‐mêmes leur hygiène de vie » ajoute Paul Caroly. Aussi, depuis quelques semaines, une centaine de patientes de l’Institut Curie bénéficie de ce programme.

Sites internet : www.curie.fr

SielBleu

cours19Une bonne condition physique influence chaque activité de la vie quotidienne et favorise le prolongement d’une vie indépendante et active. Le groupe associatif Siel Bleu (Sport, Initiative Et Loisirs) propose des programmes utilisant l’Activité Physique Adaptée (APA) comme outil de prévention santé, ayant pour but de prévenir les effets néfastes du vieillissement tels que la dépendance et l’isolement. Les différents pôles de Siel Bleu ont développé des programmes destinés à différents publics comme les jeunes retraités, les personnes âgées à domicile ou en établissement, les personnes handicapés et les personnes atteintes de maladies chroniques ou de pathologies lourdes. cours17 Ces programmes favorisent l’amélioration de l’autonomie et de la qualité de vie des participants par la pratique d’activités motrices régulières, prodiguées et accompagnées par des professionnels spécifiquement formés en APA. Les professionnels Siel Bleu proposent des activités variées mettant systématiquement l’accent sur l’adaptation et l’individualisation des exercices. Ces activités permettent aux participants de travailler sur des aspects aussi divers que la condition physique, les habilités motrices, le schéma corporel, la prise de responsabilité, l’hygiène de vie ou encore l’estime de soi.
handi5

En fonction des capacités, des envies et des besoins du groupe, diverses disciplines peuvent être proposées, parmi lesquelles les activités gymniques et collectives qui tiennent une place prépondérante. La régularité de la prise en charge a pour but la consolidation d’objectifs moteurs tels que le renforcement musculaire et l’amélioration de la souplesse articulaire, mais aussi des objectifs cognitifs tels que la coopération et la communication. Les participants sont mobilisés dans un climat convivial, favorisant la création ou la consolidation de liens sociaux.

Site web : Sielbleu.org

A quelques semaines de la journée mondiale du diabète organisée le 14 novembre, c’est “une découverte majeure” qui a été réalisée par des chercheurs français. “90 ans après la découverte de l’insuline, et pour la première fois, un laboratoire français vient de créer une lignée humaine de cellules bêta productrice d’insuline », commente l’association française des diabétiques. “Cette avancée fondamentale va permettre d’analyser plus précisément les origines du dysfonctionnent de ces cellules chez les personnes atteintes de diabète (Type 1 et 2) et d’envisager, à terme, des greffes”. L’espoir de nouveaux traitements et de la guérison prend un nouvel élan. Cette grande découverte a été rendue possible grâce aux donateurs de l’AFD qui a en partie financé, au cours des 10 dernières années, l’équipe du docteur Scharfmann à l’origine de cette découverte, mais pour poursuivre encore ces avancées, il faut de l’argent et l’AFD lance une nouvelle campagne de collecte de dons. “Il est de notre devoir d’œuvrer à l’amélioration de la qualité des personnes diabétiques”.

Sources : AFD