Georges Alexandre Imbert, président de l’association d’aide aux victimes des accidents et maladies liés aux risques des médicaments (AAAVAM), vient d’interpeller le ministre de la Justice Pascal Clément sur les dysfonctionnement du système judiciaire que rencontre les « associations de victimes » qui mènent des actions collectives. « Le système actuel ne permet pas d’obtenir dans des « délais raisonnables » des décisions des juridictions concernées. Il s’ensuit des demandes souvent excessives d’honoraires, des chantages à la plaidoirie, parfois des exigences importantes d’argent liquide ! Si pour les « catastrophes sanitaires sérielles » la possibilité pour les blessés de demander réparation par des « actions collectives » est à l’ordre du jour, cela devrait permettre de concilier les parties.
Lire la suite

Publicités

La société Bausch et Lomb a retiré le 15 mai dernier sa solution pour lentilles, MoistureLoc(R) du marché international. Cette décision fait suite à plusieurs infections oculaires inexpliquées aux Etats-Unis et en Asie. Ces problèmes étaient causés par un champignon rare, appelées kératite à Fusarium. Selon un communiqué du laboratoire, malgré une « enquête approfondie (…), nous n’avons pu établir aucune preuve de contamination, d’altération ou de contrefaçon du produit, ni de rupture de la chaîne de stérilité. Cela nous incite à conclure qu’un certain aspect de la formule MoistureLoc pourrait accroître le risque relatif d’infection à Fusarium dans des circonstances inhabituelles ». Durant la poursuite des recherches, le laboratoire a décidé de « suspendre la production de la formule MoistureLoc même dans les pays où aucune incidence inhabituelle d’infections à Fusarium n’a été observée, comme en Chine mais également dans les zones Europe, Moyen-Orient et Afrique ».
Lire la suite

Tandis que les oiseaux migrateurs ont quitté le territoire français en emportant avec eux la menace d’une épizootie, l’Asie, berceau de l’épidémie, vit un regain d’activités. C’est en Indonésie que la situation est la plus inquiétante après que six membres sur 7 d’une même famille de malades soient décédés. La virulence de la maladie et la promiscuité des malades fait craindre le pire aux autorités sanitaires et à l’Organisation mondiale de la santé réunis cette semaine à Genève (Suisse). La possibilité d’une transmission interhumaine ne peut pas être exclue, voici le communiqué de l’OMS sur cette flambée du virus H5N1.
Lire la suite

Ce titre évocateur nous replonge dix ans en arrière quand le scandale du sang contaminé a fait la UNE des journaux français… On se dit, « tiens des têtes vont tomber » enfin « des ex-ministres de la santé vont se retrouver au banc des accusés ». Cette fois-ci, on ne va pas se contenter de « responsables, mais non coupables »… Eh bien non, l’affaire du sang contaminé dont nous allons vous parler aujourd’hui n’impliquera pas Laurent Fabius. Non, cette affaire-là se déroule au Canada où un autre scandale du sang contaminé a éclaté, les acteurs sont les mêmes, des ministres, des responsables de la Croix-Rouge… tous impliqués dans une affaire de transfusion sanguine. Plus de 1 000 personnes ont ainsi contracté le VIH et jusqu’à 20 000 autres ont été infectées par le virus de l’hépatite C par le biais de transfusions de sang ou de produits sanguins lors de ce qui est perçu par beaucoup comme le pire désastre qu’ait connu le Canada en matière de santé publique…

Le procès pour infraction criminelle s’est ouvert le 6 février 2006 à Toronto.
Lire la suite

L’embolie crbrale

L’embolie cérébrale est un accident vasculaire également appelé « attaque » ou « ictus » qui est causé par une perturbation de l’irrigation d’une partie du cerveau. Quand l’artère se bouche à cause d’un caillot de sang, on assiste à un infarctus cérébral (ou attaque d’origine thrombo-embolique), quand elle est éclate, c’est une hémorragie, mais les conséquences sont les mêmes, le cerveau mal irrigué fonctionne avec difficulté ce qui induit des troubles cognitifs, voir le décès. Il s’agit d’une pathologie fréquente puisqu’on dénombre 125 000 « attaques » par an, ce sont généralement des personnes âgées de plus de 65 (75% des cas) qui en sont les victimes. L’attaque cérébrale est la 1re cause de handicap et la troisième cause de mortalité au monde.
Lire la suite

Le Sud-Coréen Lee Jong-wook, directeur général de l’Organisation mondiale de la Santé, est décédé d’une embolie cérébrale, annonce l’agence de l’Onu. Lee était âgé de 61 ans et dirigeait l’OMS depuis 2003. « J’ai le regret de vous annoncer que le docteur Lee Jong-wook, directeur général de l’OMS, est décédé ce matin », a déclaré la ministre espagnole de la Santé, Elena Salgado, lors de l’ouverture de la session annuelle de l’OMS. Lee a subi une intervention chirurgicale d’urgence à l’Hôpital cantonal de Genève samedi afin de retirer un caillot de sang qui s’était formé dans son cerveau. Des douleurs étaient brusquement apparues dans l’après-midi. Avant de prendre la tête de l’OMS, il avait travaillé pendant 23 ans au sein de l’agence au niveau national et régional puis au siège genevois de l’organisation. La session annuelle de cinq jours a été immédiatement suspendue pour une demi-heure.