Ce titre évocateur nous replonge dix ans en arrière quand le scandale du sang contaminé a fait la UNE des journaux français… On se dit, « tiens des têtes vont tomber » enfin « des ex-ministres de la santé vont se retrouver au banc des accusés ». Cette fois-ci, on ne va pas se contenter de « responsables, mais non coupables »… Eh bien non, l’affaire du sang contaminé dont nous allons vous parler aujourd’hui n’impliquera pas Laurent Fabius. Non, cette affaire-là se déroule au Canada où un autre scandale du sang contaminé a éclaté, les acteurs sont les mêmes, des ministres, des responsables de la Croix-Rouge… tous impliqués dans une affaire de transfusion sanguine. Plus de 1 000 personnes ont ainsi contracté le VIH et jusqu’à 20 000 autres ont été infectées par le virus de l’hépatite C par le biais de transfusions de sang ou de produits sanguins lors de ce qui est perçu par beaucoup comme le pire désastre qu’ait connu le Canada en matière de santé publique…

Le procès pour infraction criminelle s’est ouvert le 6 février 2006 à Toronto.

Armour Pharmaceutical Company, une entreprise du New Jersey, Michael Rodell, ancien vice-président des affaires scientifiques et médicales d’Armour, Donald Wark Boucher et John Furesz, autrefois du bureau des produits biologiques, ainsi que Roger Perrault, ancien directeur à la Société canadienne de la Croix-Rouge font face à quatre chefs d’accusation de négligence criminelle ayant causé des lésions corporelles et de méfait ayant mis en danger le public pour avoir, selon les allégations, permis la distribution de produits sanguins contaminés par le VIH à des patients hémophiles au cours des années 1980 et 1990.
Ce procès devrait durer au moins un an ».

Sources : site Web de la Société canadienne de l’hémophilie qui se veut « une source d’information exacte et à jour au sujet de la tragédie du sang contaminé et du procès qui en découle; elle permettra au lecteur de se tenir au courant des derniers développements dans ce dossier. Les visiteurs qui consultent ce site ont accès à des liens vers différents médias et leurs reportages les plus récents (voir Nouvelles); ils peuvent aussi prendre connaissance des communiqués diffusés par la Société canadienne de l’hémophilie et connaître au fur et à mesure son point de vue sur les principaux enjeux de ce procès (voir la section Communiqués de presse); vous êtes donc invité à le visiter souvent ».

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s