Une Thaïlandaise de 50 ans aurait été contaminée par le virus H5N1, portant à 20 le nombre de contaminés dans ce pays. Un nouveau foyer de grippe aviaire a été signalé dans le nord-est de la Thaïlande, ont annoncé par ailleurs lundi des responsables sanitaires. Dans le même temps, les autorités japonaises ont annoncé l’apparition d’un nouveau foyer dans une ferme de la préfecture d’Ibaraki (est du Japon). Le Pays va devoir abattre 82 046 poulets.

En savoir plus

95% des cancers de la prostate dépistés précocement sont guéris, affirme le docteur Gonzague Desrez, urologue hospitalier. C’est dire si le dépistage est déterminant ». C’est la première cause de mortalité chez l’homme de plus de 50 ans. Surtout que le cancer de la prostate est asymptomatique, c’est-à-dire que le « malade » ne ressent ni troubles, ni douleurs. Pour une prise en charge précoce et donc un traitement efficace, « il faut mettre l’accent sur le dépistage » insiste le spécialiste.
Lire la suite

La grippe aviaire est comme son nom l’indique une maladie des oiseaux. Elle fait des ravages en particulier chez les volailles.

Article de canoe.com canoe.com

« Le sujet de la grippe aviaire est au programme à Ottawa. Des ministres et des experts du monde entier sont réunis pour évaluer leur niveau de préparation face à cette menace. Trente pays et huit organisations internationales y participent. Le but est d’établir une stratégie commune pour éviter une pandémie mondiale. Les sujets abordés sont évidemment la surveillance de ce virus qui n’est pas encore transmissible à l’humain, de même que la façon d’élaborer des vaccins et des antiviraux.
Lire la suite

A lire, un article sur les conséquences du tabagisme masculin. Des scientifiques américains ont mis en évidence le trouble que la nicotine induit chez les spermatozoïdes qui du coup ont du mal à trouver l’ovule… Trêve de plaisanterie le sujet est sérieux. Article du Nouvel Obs du 19/10/2005.

Les spermatozoïdes adhèrent moins à l’ovule en présence de nicotine
Lire la suite

Grippe aviaire : vulgariser l’information sans la travestir

La grippe aviaire, rappelez-vous parlonssante.com signait son premier article sur le sujet dès le 18 décembre 2004, quelques jours seulement après la confirmation des premiers cas de volailles malades dépistées au Vietnam. Depuis, l’actualité internationale sur le sujet est passé au peigne fin quotidiennement afin d’offrir aux internautes de parlonssante.com une information objective. Le docteur Olivier Patey, infectiologue a accordé une longue interview et nous avons rédigé un article de fond sur le sujet dès le 18 février avant de suivre au fil de l’actualité la progression de l’épizootie.

Lire la suite

Grippe aviaire : ce qu’il faut savoir au 19 octobre 2005

Pour répondre aux principales interrogations du public, voici en bref ce qu’il faut savoir de la grippe aviaire

La transmission du virus Influenza aviaire s’effectue par voie aérienne.

Pour l’heure le virus n’a pas muté, il ne peut donc pas se transmettre d’homme à homme.

Les 66 personnes décédées en Asie du Sud ont toutes été en contact rapproché et prolongé avec des animaux malades ou morts ou avec leurs déjections.
Lire la suite

« Un virus dans l’air »

Voici ci-dessous un extrait de l’excellent article rédigé par Estelle Saget de l’Express dans le daté du
mercredi 19 octobre.

« Un virus dans l’air »

Les oiseaux migrateurs, accusés d’être les vecteurs de la maladie, font l’objet de toutes les attentions
Haro sur les oiseaux migrateurs. Les volatiles sont accusés d’avoir propagé le virus grippal H5N1 depuis la Russie jusqu’en Turquie et en Roumanie. Tels des missiles balistiques, ils auraient déjoué toutes les mesures de quarantaine prises au sol contre la maladie animale. Conséquence: partout dans le monde, les gouvernements se découvrent une passion soudaine pour l’ornithologie. L’Union européenne a ainsi demandé aux 25 pays membres d’identifier sur leur territoire national les plans d’eau où les volatiles font escale. L’Organisation pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) vient de débloquer 2 millions de dollars (1,66 million d’euros) au profit des pays les moins riches du Moyen-Orient, de l’Europe du Sud, du Caucase et de l’Afrique, avec le même objectif.

Lire la suite