2005 est arrivée et comme chaque année, on dresse une liste de bonnes résolutions, “Faire du sport”, “Moins râler”, “Arrêter de fumer”, “Se mettre au régime”. Sur ce dernier point, nous avons peut-être une solution pour vous. Solange Besson, une diététicienne, vous donne quelques conseils simples pour faire attention à sa ligne sans priver son organisme des éléments nutritifs essentiels à son fonctionnement. Lire la suite

Publicités

Petits conseils…

Ne jamais faire les courses à jeun.

Eviter de se resservir. Une portion est souvent suffisante.

N’abuser pas des fruits et jus de fruits qui contiennent naturellement du sucre.

A éviter : charcuterie, produits panés (poisson ou volaille), pâtisseries, fritures, confiseries et barres chocolatées. Si vraiment vous ne pouvez pas vous en passer ou si vous devez déjeuner au restaurant, consommer avec modération ces aliments. Pas plus d’une fois par semaine et de façon modérée.

Quelques ides reues…

Sur le pain…
Il faut savoir que les biscottes, les pains grillés sont plus riches qu’un morceau de baguette. Il faut manger du pain chaque jour, de la baguette ou des pains spéciaux, après c’est une question de goût.

Sur l’huile d’olive…
Là aussi c’est une question de goût. Toutes les huiles sont logées à la même enseigne : 100% de graisses. Quant à la margarine, elle contient autant qu’une plaquette de beurre. Lire la suite

« À la date du 20 décembre 2004, voilà 87 jours qu’ENZO vit loin des siens. Il retrouvera enfin ses parents, sa famille le mardi 21 décembre. D’autres enfants vivent le même calvaire, nous ne les oublions pas. La lutte continue : il ne doit pas y avoir de signalement judiciaire sans qu’un diagnostic sérieux ait écarté tout risque de maladie ». Ce message les proches d’Enzo viennent de le mettre en ligne sur le site consacré à la défense de ce petit garçon né en région lyonnaise qui a été retiré par l’assistance publique à ses parents suite à des suspicions de maltraitance. Enzo n’est pas le premier bébé à faire les frais d’un manque d’information des médecins sur une maladie appelée ostéogenèse imparfaite. Lire la suite

Une épidémie de grippe aviaire d’une ampleur extrême est une éventualité réelle, estime l’Organisation mondiale de la santé (OMS), qui vient d’ inaugurer un centre de crise au sein de son siège à Genève. Objectif : répondre avec célérité aux urgences de santé. Il faut dire que le virus de la grippe aviaire pourrait provoquer une pandémie chez l’homme, et se traduire par des millions de décès à travers la planète alors qu’aucun vaccin, fait-on savoir, ne sera disponible avant mars prochain.
L’exemple le plus frappant des méfaits de cette maladie reste la grippe «dite espagnole» de 1918 qui a causé plus de 25 millions de morts (plus que les deux guerres réunies). La dernière grippe est apparue à Hong Kong il y a environ 30 ans et avait fait plus d’un million de morts. Selon les estimations de l’OMS, la prochaine pandémie pourrait débuter la semaine prochaine ou dans les années à venir, précise le Dr Stoehr. Le responsable est le virus de grippe aviaire H5 NI.

Suite aux décès de deux bébés, tous les lots de Pregestimil, une préparation destinée aux nourrissons, ont été retirés de la vente hier par le fabricant le laboratoire Mead Johnson nutritionals. Les parents ne doivent plus utiliser aucune boîte de ce produit. Un numéro vert a été mis en place pour renseigner les familles le 0805.40.20.20. La liste des médicaments retirés de la vente suite aux décès des usagers s’allonge donc…