Une épidémie de grippe aviaire d’une ampleur extrême est une éventualité réelle, estime l’Organisation mondiale de la santé (OMS), qui vient d’ inaugurer un centre de crise au sein de son siège à Genève. Objectif : répondre avec célérité aux urgences de santé. Il faut dire que le virus de la grippe aviaire pourrait provoquer une pandémie chez l’homme, et se traduire par des millions de décès à travers la planète alors qu’aucun vaccin, fait-on savoir, ne sera disponible avant mars prochain.
L’exemple le plus frappant des méfaits de cette maladie reste la grippe «dite espagnole» de 1918 qui a causé plus de 25 millions de morts (plus que les deux guerres réunies). La dernière grippe est apparue à Hong Kong il y a environ 30 ans et avait fait plus d’un million de morts. Selon les estimations de l’OMS, la prochaine pandémie pourrait débuter la semaine prochaine ou dans les années à venir, précise le Dr Stoehr. Le responsable est le virus de grippe aviaire H5 NI.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s