« Le parlement européen a enfin adopté aujourd’hui en première lecture le rapport sur l’étiquetage des produits alimentaires, qui avait été présenté par la Commission européenne en janvier 2008 ! » se réjouit dans un communiqué de presse le groupe des députés socialistes au Parlement européen. « Les nombreux reports n’auront toutefois pas permis de vraiment limiter le nombre d’amendements, signe de l’importance de ce texte pour les consommateurs et pour les industries agroalimentaires ».
Lire la suite

Des morceaux de verre dans du Fungizone

BRISTOL-MYERS SQUIBB procède, en accord avec l’Afssaps, au rappel du lot A786 (péremption 12/2011) de la spécialité FUNGIZONE 10 POUR CENT suspension buvable (flacon de 40 ml) suite à la présence d’un morceau de verre dans un flacon de cette spécialité. Si vous possédez chez vous ce médicament, vérifiez bien les dates de péremption et le numéro du lot et rapportez à la pharmacie le plus proche.

« Après l’échec de la charte des professionnels, 7 associations exigent des mesures législatives
A l’occasion de la remise à Roselyne BACHELOT-NARQUIN, Ministre de la Santé et des Sports, du rapport sur la mise en oeuvre de la charte de l’industrie alimentaire et des médias télévisés sur la nutrition, 7 associations dénoncent l’insuffisance flagrante de cette charte et exigent la mise en place de mesures réglementaires pour une contribution efficace des médias télévisés à la lutte contre l’obésité infantile.
Lire la suite

Au cours de sa séance plénière de juillet 2010, le comité scientifique de l’EMA (Agence européenne du médicament), s’est prononcé en faveur du maintien des médicaments contenant du kétoprofène et destinés à être appliqués sur la peau. Cette procédure européenne de réévaluation du risque avait été engagée à la suite de la décision de l’Afssaps (Agence Française de Sécurité Sanitaire des produits de santé) de suspendre l’autorisation de mise sur le marché (AMM) des gels de kétoprofène, en raison de cas de photoallergies souvent graves liés à leur utilisation.Le maintien sur le marché européen s’accompagne toutefois des dispositions qui avaient été prises par l’Afssaps pour minimiser le risque de photoallergie.
Lire la suite

Sauver des vies… une application pour smartphone

Depuis quelques jours, une application gratuite pour mobile Iphone et Android arrive avec de grandes ambitions : devenir l’appli incontournable d’assistance en cas d’arrêt cardiaque. Dénommée « Défibrillateurs en France » et signée Vauban Humanis elle permet de sauver des vies en localisant immédiatement les défibrillateurs les plus proches de soi, précisément quand on se retrouve face à un arrêt cardiaque.
Lire la suite

L’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) a décidé de contre-indiquer, chez l’enfant de moins de deux ans (nourrisson), l’utilisation des médicaments mucolytiques, mucofluidifiants et de l’Hélicidine®. Les spécialités mucolytiques (carbocistéine, acétylcystéine) et mucofluidifiantes (benzoate de méglumine) administrées par voie orale, ainsi que l’hélicidine, sont désormais contre-indiquées chez le nourrisson de moins de 2 ans, confirmé par les résultats d’une enquête de pharmacovigilance, ces médicaments peuvent en effet entraîner dans certains cas un surencombrement bronchique, en raison de la faible capacité des nourrissons à tousser pour éliminer les sécrétions produites.
Lire la suite

Première association de parrainage d’enfants au monde, Vision du Monde (World Vision France) est une association de solidarité internationale présente dans 97 pays et spécialiste des droits de l’enfant. Elle lance une pétition pour interpeller les pouvoirs publics (sur www.sante-enfants.com) et leur faire savoir qu’il n’est plus acceptable que 8 millions d’enfants de moins de cinq ans continuent de mourir chaque année. « Chaque année, 8 millions d’enfants de moins de cinq ans meurent de causes évitables. Les trois principales responsables de ces décès sont la malnutrition, la diarrhée, et les infections respiratoires. Pourtant, 6 millions d’enfants auraient pu être sauvés chaque année par des actions de prévention simples et peu coûteuses, comme l’allaitement maternel exclusif, le lavage des mains au savon, la vaccination, ou l’accès à des personnels médicaux qualifiés ».

« Il faut que tout le monde se mobilise pour mettre fin à cette violation flagrante des droits de l’homme. Si des centaines de milliers de Français signent cette pétition, des mesures seront prises pour mettre un terme à cette tragédie silencieuse ».

Source : communiqué Vision du monde