Toute l’équipe de http://www.parlonssante.com vous souhaite un joyeux Noël et une bonne année 2008.Sachez profiter des bons moments avec vos proches, riez souvent, c’est la meilleure des thérapies ! Il paraît même que c’est étonnant sur les ridules ! 😉 Excellentes fêtes à tous

 

 

 

La rédaction

 

 

1.JPG

Publicités

L’Observatoire du Samusocial de Paris, l’Association Française des Diabétiques (AFD) et l’Association de langue française pour l’étude du diabète et des maladies métaboliques (ALFEDIAM) publient des recommandations pour la prise en charge du diabète chez les personnes en grande précarité, suite à la réunion de consensus organisée sous le haut patronage de la Direction Générale de la Santé en octobre dernier. Face à une prévalence du diabète plus élevée, des complications majeures plus fréquentes (17% d’amputations), reflets d’une prise en charge souvent mal adaptée, ces 3 structures ont décidé d’associer leurs compétences pour améliorer la prise en charge du diabète et mieux informer les acteurs concernés (professionnels de santé, travailleurs sociaux, associations d’aide aux sans abri…).

infographie-afm.jpg

Certains ont incriminé les intempéries pour justifier la baisse des promesses de dons en faveur du Téléthon… Rien n’est plus sûr car chaque année il fait froid et il pleut ! Le public se lasse peut être de ces émissions où on l’incite toujours plus à la générosité. Il faudrait peut être réfléchir à d’autres opération. En tout cas il faudrait changer les animateurs, l’émission manque de rythme.

Six associations réunies, dont l’UFC-Que Choisir, l’Association Française des diabétiques (ZAFD), les associations de restauration collective ANDERM et CCC, ainsi que les associations de parents d’élèves PEEP et FCPE, ont rédigé une lettre ouverte à Roselyne Bachelot afin de lui soumettre sept propositions pour lutter contre la dramatique progression de l’obésité infantile dont le taux de croissance annuel est de 5,7%. 1,5 million de petits Français sont touchés par ce fléau. Parmi les sept propositions émises, un doublement de l’aide publique pour améliorer l’attractivité des fruits et légumes a été demandé, tout comme une hausse de l’aide à la recherche pour améliorer la qualité nutritionnelle des produits vendus en magasins. Autre point fort : les associations demandent que des recommandations nutritionnelles soient imposées à la restauration scolaire, par arrêté, et qu’un diététicien soit présent dans chaque établissement scolaire. Enfin, un encadrement des publicités télévisées et le retrait des confiseries au niveau des caisses des supermarchés ont été demandés.

Lire la suite

L’opération s’appelle 1 paquet = 1 vaccin. Elle consiste à financer l’achat de vaccins antitétaniques pour les populations à risques dans des pays en voie de développement.

unicef_1_1280×1024.jpg

Pour chaque paquet de produits Pampers ou Kandoo portant le logo de L’Unicef acheté, Pampers reversera à l’Unicef 0,037 euros destiné à l’achat d’un vaccin antitétanique pour une femme enceinte dans un pays en voie de développement. Deux vaccins contre le tétanos administrés lors de la grossesse protégeront la maman et le bébé contre le tétanos pendant six mois après la naissance. Sur le site de l’opération découvrez le voyage de votre don… jusqu’au vaccin en vidéo !

unicef_4_1280×10241.jpg

 L’Unicef intervient sur le terrain dans 155 pays à travers des programmes de développement à long terme et de l’aide d’urgence pour les enfants. L’Unicef est le premier fournisseur mondial de vaccins pour les pays pauvres. Les immunisations de routine (contre six maladies évitables par les vaccins) ont sauvé plus de 20 millions de vies au cours des vingt dernières années. L’Unicef veille à ce que les enfants aient accès à de l’eau propre et sans risque pour la santé.

Pour faire un don à l’Unicef, cliquez ici.

Appel urgent aux dons du sang en France

L’Etablissement Français du Sang (EFS) lance mardi « un appel urgent au don » de sang en évoquant la « situation alarmante » des stocks sanguins. « A ce jour, le stock de produits sanguins n’est pas suffisant pour faire face au risque de pénurie qui s’annonce à l’approche des fêtes de fin d’anneé », avertit l’EFS qui dispose de seulement « 10 jours de stocks en globules rouges ». Les besoins des malades continuent à augmenter (+5% en 2007) alors que le don ne progresse pas dans les mêmes proportions. Chacun doit donc être convaincu qu’il y a urgence à venir donner.

Quelques jours après avoir constaté une baisse de fréquentation des sites de collectes à la suite des perturbations liées aux mouvements sociaux, l’EFS signale ainsi « un niveau de stocks de produits sanguins très préoccupant dans de nombreuses régions françaises, notamment en Ile de France et PACA ».

Lire la suite