Bien-être, beauté, made in France, Testé pour vous !, Tourisme

Le Spa de l’Hôtel Beau rivage à Gérardmer

A 4 heures en voiture de Paris, cap à l’est où une région authentique et chaleureuse vous accueille avec bienveillance. L’hiver les pistes sont souvent enneigées, l’été la nature y est généreuse, la faune et la flore préservées, toute l’année la gastronomie y est très gourmande et les habitants adorables. Bienvenue dans les Vosges !

En descendant des stations, en ce mois de février 2020, nous avons testé le Spa de l’Hôtel Beau rivage. Un bel établissement à la façade imposante un tantinet rétro domine les eaux froides du grand lac. A deux pas du centre-ville aux belles enseignes, la quiétude de l’établissement invite à la rêverie.

IMG_20200221_104932998 (3)

Le rendez-vous est pris la veille pour le lendemain. Les hôtesses se démènent pour nous caler un rdv, pas simple en pleines vacances scolaires. Très pro, elles nous rappellent pour confirmer dans la foulée.

Le Spa de l’Hôtel Beau Rivage de Gérardmer

Ça y est, le rendez-vous est fixé. Samedi 22 février 2020, 9h. Hôtel Beau Rivage à Gérardmer. Les routes sont dégagées, le stationnement facile. Accueil prévenant puis direction le Spa, les bras chargés de belles éponges, serviettes moelleuses et pantoufles immaculées. Après un passage à la consigne, on se glisse avec envie dans une éponge haut de gamme pour une pause cocooning, enveloppée dans un peignoir de belle facture. Un regard sur l’étiquette et l’on comprend vite que dans les Vosges on sait recevoir et on est fier de son terroir. Le linge est made in Vosges, tissé dans les usines toutes proches. Celui-ci est signé Garnier-Thiebaut, une valeur sûre. La marque fournit les grands hôtels des stations balnéaires françaises et les meilleures adresses de la région.

Bref, une fois lovée dans le fameux peignoir, on aperçoit la piscine ! Ah mince, pas de maillot, dommage car l’accès au Spa nous donnait la possibilité de piquer une tête avant de passer sur la table… Et comme on est en avance. Dommage, la prochaine fois !

Au premier étage, les couloirs moquettés sentent un peu la peinture fraîche, l’établissement ne date pas d’hier, c’est un « ancien », une institution dans la région, mais un hôtel entretenu et bien tenu. Face à nous, deux fauteuils, un pot de fleurs et une porte entre-ouverte. Sommaire, mais bon. Ce n’est pas l’essentiel. Derrière la porte entre-ouverte, des pas légers, feutrés, un bruissement de tissu, quelqu’un est là et s’affaire. C’est Melinda, jolie blonde à la coupe au carré, la mèche retenue sagement par une barrette. Elle nous attend et nous invite à entrer. Un sourire sincère, le regard franc, les mots tout doux, Melinda nous laisse le temps de nous installer sur la table de massage.

Melinda et le massage Californien

Musique zen, lumière tamisée, le massage Californien commence. Relaxant, doux puis profond, c’est « le » massage bien-être par excellence. Melinda est appliquée, elle suit le protocole. Son diplôme en poche il y a peu, elle maîtrise déjà bien les techniques enseignées par le GRETA.  Mouvements doux, puis pressions plus profondes. La jeune femme en pleine reconversion professionnelle (elle a fait carrière dans la Petite Enfance, NDLR) excelle dans la relaxation palmaire (technique de relaxation qui consiste à exercer des pressions sur des points précis des mains, de manière à soulager les douleurs et les tensions et/ou à stimuler l’organisme dans ses diverses fonctions) et crânienne. « Travailler dans le bien-être ce n’est que du bonheur. Je n’ai pas l’impression de venir travailler le matin. Dans l’équipe toute le monde est sympa, zen, on s’écoute les uns les autres. Je me sens tellement bien dans ce nouvel environnement (Melinda a quitté Reims avec son mari pour s’installer dans les Vosges, NDLR). On se sent très bien ici, dans cette région. Pour moi, ce nouvel univers professionnel me correspond réellement. C’est tellement agréable d’apporter du bien-être aux gens ! ».

Eh bien chère Melinda, ne changez rien, vous le faites très bien !

De bonnes adresses testées et approuvées par notre rédaction pour finir votre séjour :
Le Pied du Hohneck – Auberge à 1250 m d’altitude – La Bresse – Tout y est bon !
Les Rives du Lac – Brasserie à Gérardmer – Quai du Lac – Coup de cœur pour le Vacherin aux myrtilles
La Taverne Alsacienne – Gérardmer -Ne passez pas à côté du jambon cuit au foin et de la tarte aux myrtilles flambée.

Bien-être, beauté, Testé pour vous !, Tourisme

Helen’Spa, escapade sensorielle au coeur du Pacifique sud

Helen Spa Moorea 7
Massage traditionnel tahitien Helen Spa

Respirez lentement avec le ventre, fermez les yeux. Imaginez un petit chalet en bambou niché dans le jardin tropical d’un hôtel 5 étoiles à 7mn de l’aéroport de Tahiti. A quelques mètres de la plage de sable blanc, des requins « pointe noire », des raies, des tortues et même des dauphins. Soufflez. Vous êtes à Moorea, en Polynésie française, à 18 000 km de Paris.

Lire la suite « Helen’Spa, escapade sensorielle au coeur du Pacifique sud »

Actu, Bien-être, beauté, Tourisme

Saint Vincent les Grenadines
Saint Vincent et les Grenadines

Si vous ne passez pas plus d’une heure par jour sans consulter vos emails, pas une journée sans surfer sur les profils Facebook de vos amis ou twitter, qu’il est inimaginable pour vous de partir un week-end en « zone hors réseau wifi ». C’est grave, j’ai le regret de vous annoncer que vous êtes accro.com, que cette cyber-dépendance vous emprisonne dans un monde virtuel (c’est beau ça non ?), heureusement dans ce monde de business de petits malins ont eu l’idée de développer des cures de « désintoxication technoloqique » au programme retour à la nature, aux choses simples à une journée sans wifi, ni souris (enfin sauf les vraies qui aiment le gruyère), loin des iPh, des iPd et autres tablettes.
Lire la suite

Allergologie, Nutrition, Tourisme

Des restaurateurs espagnoles proposent des menus « sans gluten »

portada
Le Club de Restauration de la Comunitat Valenciana regroupe environ 90 établissements et met à disposition des touristes des plats sans gluten de 5 à 35€. Les établissements sont de différentes catégories, allant jusqu’aux étoilés Michelin.
Près de 3 millions d’européens profiteront de cette initiative.

La maladie coeliaque est l’une des plus répandues et des moins connues. Jusqu’à il y a a peine 10 ans, cette maladie était rarement descellée et diagnostiquée. Elle touche 1% de la population soient 400.000 espagnols et 3 millions d’européens. La Comunitat Valenciana devient ainsi la première destination touristique du bassin méditerranéen garantissant la présence d’un restaurant offrant ce type de menu à moins de 20 kilomètres du lieu où l’on se trouve.

Ce projet présente un intérêt touristique et social majeur dans une région traditionnellement réputée pour l’accueil et la prise en charge de ses visiteurs. Dans le cas des maladies coeliaques, cela implique également un engagement technique et professionnel afin de pouvoir offrir un service de qualité.

Sources : communiqué de la Communauté de Valence

Bien-être, beauté, Tourisme

Comment se rendre chez Helen’Spa

L'un des produits de la gamme Hélène Sillinger
L'un des produits de la gamme Hélène Sillinger

Le paradis ça se mérite. Alors avant de vous laisser dorloter par les bonnes fées de Hélène’Spa, il vous faudra traverser la moitié de la planète. Au départ de Paris Roissy, deux compagnies desservent la Polynésie Air france et Air Tahiti nui, les prix des billets démarrent à 1700 euros. 18h de vol et 18 000 km plus tard, vous débarquez à Papeete. Il vous faudra prendre une navette maritime (25 mn) ou un vol inter-île (7mn) pour rejoindre Moorea. Pour l’hébergement, l’idéal ce sont les fare sur pilotis de l’Intercontinental Resort et Spa de Moorea.

L'heure est venue de chasser les ultimes tensions qui auraient résisté à tous ces bienfaits. Photo : Raphaël Pierre

Hélène’ Spa
Intercontinental Beachcomber Resort Moorea
BP 1019 – 98729 Moorea
Polynésie française
Tel : (689) 55.19.70
Fax : (689) 55.19.71
Réservations : reservation@helenespa.co

Bien-être, beauté, Testé pour vous !, Tourisme

11.JPG

Fermez les yeux… écoutez au loin le récif briser les vagues de l’océan puis déverser à petites gorgées une eau apaisée dans le lagon azuré. Respirez profondément. A vos pieds, le sable blanc est poudré de nacre, des poissons multicolores bullent entre deux eaux. La brise légère adoucit le rayonnement solaire, les cocotiers déploient leurs palmes pour mieux vous protéger.

Nichés au cœur d’un jardin exotique, sur le Motu Piti Aau, des jacuzzis ronronnent à gros bouillons, des douches aux senteurs enivrantes éveil les sens, des fleurs parfumées s’épanouissent en buisson. En paréo et sandales, confortablement installé dans une tisanerie, vous rêvassez. Une vahine s’approche et vous tend la main. Vous vous laissez guider vers un bungalow sur pilotis à fond de verre pour ne rien manquer des divagations des poissons du lagon … Bienvenue au Deep ocean spa de Bora Bora. Un site unique au monde de 4000 m2 dédiés au bien-être du corps et de l’esprit, signé Algotherm. Les produits de soins aussi, fruits du savoir-faire en cosmétique marine de la marque bretonne.

img_6418.JPG

Bienvenue dans un espace où le temps n’a pas de prise sur l’être. « Santé », « Beauté », « Sagesse » composent le triptyque du Deep ocean spa, matérialisé dès l’entrée du centre par trois fontaines d’eau des profondeurs… uniquement réservées à une dégustation symbolique car c’est frais, mais très salé ! Le Deep ocean spa est au cœur des jardins luxuriants de l’hôtel Intercontinental de Bora Bora Resort & Thalasso Spa, fleuron de l’hôtellerie polynésienne.

Lire la suite

Bien-être, beauté, Tourisme

Magnifique panorama !
Bora Bora… deux voyelles, deux consonnes, aux résonances inouïes. Bora Bora, perle du Pacifique, au cœur de l’archipel de la société à 20h de vol de Paris est une vraie machine à rêver. Loin des frimas de l’hiver, cette reine de Polynésie, fleuron du tourisme français, fleure bon le paradis à une heure d’avion à peine de Tahiti.
Lire la suite

Tourisme

L’Intercontinental de Bora Bora a petit goût de paradis aux saveurs coco et vanille de Polynésie
L’eau des profondeurs… Un procédé révolutionnaire, suggéré à Richard Bailey, PDG de Tahiti Beachcomber SA, par un certain Marlon Brando, propriétaire de l’atoll voisin de Tetiaroa. Tombé amoureux de la région en 1960 pendant le tournage des « Mutinés du Bounty » et fervent défenseur de l’environnement, le mythique acteur suivait en effet avec attention, depuis quelques années, les expériences réalisées dans ce domaine par des scientifiques d’Hawaï. La technique, très simple, consiste à pomper de l’eau d’une température de 5°C à 915 mètres dans les fonds marins, jusqu’à une station de refroidissement où elle transite par un échangeur thermique. Celle-ci refroidit l’eau douce qui circule en boucle dans tout l’établissement, fournissant de l’air conditionné à l’ensemble du resort. L’eau de mer est ensuite rejetée à quelque 11°C, par 60 mètres de profondeur pour protéger la faune et la flore sous-marine. Ce système sans précédent n’émet aucun gaz à effet de serre, source de ces dérèglements climatiques aux manifestations de plus en plus violentes.

Le must la villa owerwater !

Lire la suite

Testé pour vous !, Tourisme

Etape à Aix-les-Bains

Ville d’’eau, entre lac et montagnes, Aix-les-Bains (26 000 habitants) a, chaque année, les faveurs de 40 000 curistes. Pour parfaire l’accueil et inciter tous ces visiteurs à revenir dans la cité, les Thermes et l’office de tourisme ont uni leurs forces. Ils proposent des formules hébergement + cures, des découvertes touristiques. L’office de tourisme compte une quarantaine de salariés qui vantent les charmes de la station thermale savoyarde : le lac du Bourget, le parc naturel régional des Bauges… Lire la suite « Etape à Aix-les-Bains »