janine2.jpg

Janine et ses fils.

« Mots pour maux » c’est un livre qui couche sur le papier la colère d’une victime d’une sclérose en plaques (SEP), j’ose le terme, une victime d’une putain de maladie écoeurante, révoltante… handicapante ! Janine vit avec son compagnon Bruno à Bellegarde, c’est l’auteur d’un ouvrage inclassable appelé donc « Mots pour maux ». Avec sa plume vraie, implacable, Janine dérange son lecteur, pas question de tourner autour du sujet, non, Janine n’écrit pas un roman, ni une fiction, c’est de sa vie, de son quotidien et de son vécu qu’il est question ici. Alors pas d’histoire à l’eau de rose, non, la vie est dure, la maladie est terrible, Janine ne nous prend pas par la main pour nous inviter chez elle, non, elle nous propulse dans le quotidien terriblement angoissant et frustrant d’un « sépien » bon vivant d’hier qui se bat pour vivre et survivre.

Lire la suite

m.JPG

PARIS (AFP) – La Haute autorité de santé (HAS) doit présenter ce jeudi une liste de 145 médicaments dont elle préconise le déremboursement, notamment des vasodilatateurs prescrits pour les pathologies du vieillissement et des anti-infectieux, mais l’avis final reviendra au ministre de la Santé. Xavier Bertrand devrait rendre sa décision « en début de semaine prochaine », a indiqué le ministère. Les 145 médicaments visés par l’avis – consultatif – de la HAS, sont jugés à Service médical rendu insuffisant (SMRI). Le SMR d’un médicament (apprécié en fonction de son efficacité, effets indésirables, gravité de la pathologie traitée, etc.), peut être insuffisant, faible ou modéré ou important. Lire la suite

A un mois de la journée mondiale du diabète organisée le 14 novembre prochain, la discrimination à l’embauche des diabétiques est une réalité dénoncée par l’association française des diabétiques. Sanctionnés par le code du travail, les refus d’embauche motivés par la santé du candidat sont théoriquement interdits par la loi. Pourtant, des diabétiques sont victimes de telles discriminations. Et, lorsque c’est le cas mieux vaut disposer, d’une association, d’un bon avocat et d’une équipe de télévision. Voici le récit signé par l’association française des diabétiques de la mésaventure d’une infirmière : Sylvie Guichon, 41 ans, est diabétique depuis 1980 et infirmière depuis 1986.

Lire la suite

homeopathie.jpg

L’homéopathie est une activité qui séduit de plus en plus de généralistes qui diversifient leur offre de soins.

Selon une étude de l’ordre des médecins, 14 % des généralistes exercent la médecine «traditionnelle» à temps partiel. Le reste de leur activité est consacré à une autre pratique, telle l’homéopathie ou l’acupuncture, des disciplines que le conseil de l’ordre ne reconnaît pas comme une forme de médecine générale. Le conseil national de l’ordre des médecins a rendu publique une enquête sur les médecins généralistes. Il s’avère qu’un praticien sur quatre inscrit comme généraliste ne pratique en fait pas du tout la médecine générale ; et un sur six ne l’exerce qu’à temps partiel. Au final, seuls six sur dix se consacrent exclusivement à la médecine générale. Sur les 96 275 praticiens recensés comme généralistes en France, près d’un tiers -31 430 précisément, soit 32,6 %- a répondu au questionnaire envoyé par le conseil départemental de l’ordre. Les situations sont très contrastées. Dans des départements comme la Manche, le Calvados, la Moselle ou encore la Savoie, plus de 75 % des généralistes travaillent exclusivement comme tels. Dans le Var, les Bouches-du-Rhône, la Gironde, ils sont moins de 66 %. Suivant la région où ils exercent ils s’orientent vers la médecine du travail, l’acupuncture, l’homéopathie, l’angiologie (vaisseaux sanguins), les urgences, la psychiatrie, la nutrition. Les raisons ne sont pas clairement mentionnées, mais cette diversification de l’activité est lucrative car elle permet d’élargir la gamme des soins et donc de toucher un public plus nombreux. Lire la suite

A Paris aussi, des artistes se mobilisent contre la SEP

Des artistes se mobilisent contre la  Sclérose en plaques à  UNiVER

6 cité de l’Ameublement, 75011 Paris Tél. 01 43 67 00 67. Métro Faidherbe-Chaligny  Du 18 au 28 octobre 2006, dix jours de manifestations et des rendez-vous différents chaque jour !  Temps fort de la semaine, ce mercredi 18 octobre à 17 h … vernissage d’une exposition …  Jours d’ouverture : Ouvert tous les jours du 18 au 28 octobre de 12 h à 19 h.

 

Des patients victimes d’une surexposition radioactive !

Source le Figaro : « De mai 2004 à mai 2005, 23 malades traités pour un cancer de la prostate au centre hospitalier d’Épinal (Vosges) ont subi une surexposition radioactive évaluée à 20 %. Une personne est décédée en raison de ce surdosage. Trois autres sont mortes également, mais sans lien direct établi avec l’incident, a affirmé jeudi l’agence régionale d’hospitalisation. Treize patients ont connu des complications graves à partir de juillet 2005 : des rectites (inflammations du rectum) qui ont nécessité la pose d’anus artificiels.

Lire la suite