m.JPG

PARIS (AFP) – La Haute autorité de santé (HAS) doit présenter ce jeudi une liste de 145 médicaments dont elle préconise le déremboursement, notamment des vasodilatateurs prescrits pour les pathologies du vieillissement et des anti-infectieux, mais l’avis final reviendra au ministre de la Santé. Xavier Bertrand devrait rendre sa décision « en début de semaine prochaine », a indiqué le ministère. Les 145 médicaments visés par l’avis – consultatif – de la HAS, sont jugés à Service médical rendu insuffisant (SMRI). Le SMR d’un médicament (apprécié en fonction de son efficacité, effets indésirables, gravité de la pathologie traitée, etc.), peut être insuffisant, faible ou modéré ou important.

Les produits dont la HAS préconise le déremboursement sont essentiellement des vasodilatateurs, prescrits contre les pathologies du vieillissement et les troubles cognitifs, et des anti-infectieux. Ces médicaments sont actuellement pris en charge à 35% par la Sécurité sociale et font l’objet d’une prescription obligatoire. Le coût de leur prise en charge par l’assurance maladie s’élève à 310 millions d’euros par an. La Haute autorité travaille depuis le printemps sur la question du remboursement par la « Sécu » de 238 spécialités dont le service médical rendu a été jugé « insuffisant » lors d’une première évaluation effectuée en 1999. Parmi celles-ci, 145 ont vu leur SMRI confirmé, a expliqué un membre de la HAS. « Il y en a un peu plus de 70 pour lesquels le déremboursement ne posera pas de problème thérapeutique », d’autres molécules existant, a affirmé cette source. Pour l’autre moitié, notamment destinée aux troubles cognitifs des personnes âgées, « vont se poser des problèmes car il n’y a pas d’autre alternative médicamenteuse ». Le président de la CSMF (premier syndicat de médecins libéraux), Michel Chassang, a d’ailleurs appelé, lundi sur Europe 1, le gouvernement à la « prudence » avant de rendre sa décision. Dans le contexte de réduction des déficits des comptes sociaux, « il n’est pas illogique qu’on choisisse de mieux rembourser ce qui est très utile au détriment de ce qui est, peut-être, moins utile », a jugé M. Chassang. Mais les vasodilatateurs sont « très utilisés en médecine générale et prescrits le plus souvent à des personnes âgées sans qu’il existe de traitement de rechange », a-t-il mis en garde. Le 6 septembre, M. Bertrand, avait prévenu qu’il serait « très attentif aux conditions de mise en oeuvre » d’une éventuelle nouvelle vague de déremboursements. Les réserves apportées par les professionnels de santé devraient inciter la HAS à « ouvrir la porte » à un remboursement temporaire « à un taux transitoire », avant de les dérembourser complètement, a indiqué le membre de la Haute autorité, citant l’exemple de 62 veinotoniques, qui avaient vu leur taux de remboursement passer de 35 à 15% en février dernier. 82 médicaments avaient été déremboursés à l’été 2003, suivie en mars 2006 d’une deuxième vague de 156 médicaments. Outre les échéances électorales, une enquête menée en septembre par le magazine 60 Millions de consommateurs pourrait inciter le gouvernement à la « prudence ». Elle montrait en effet une envolée des prix des médicaments déremboursés – mais toujours en vente libre -, fixés par les seuls industriels du secteur pharmaceutique, les pharmaciens, et les grossistes intermédiaires. « Cette évolution ne satisfait pas le ministre qui pourrait en tenir compte lorsqu’il rendra sa décision », a souligné le ministère.

Publicités

Une réflexion au sujet de «  »

  1. Et UTEPLEX?
    « UTEPLEX est utilisé pour traiter le mal de dos d’origine musculaire…Il intervient dans le métabolisme musculaire et nerveux… »
    Il a été prescrit tant par le neurologue que par le généraliste (médecin du sport par ailleurs)à Janine, ma douce, atteinte de sclérose en plaques.
    C’est un médicament utilisé fréquemment dans cette pathologie tant pour les douleurs du dos (dues à l’utilisation du fauteuil en permanence)que pour « renforcer », je ne sais pas si le mot est juste, la force musculaire et une certaine tonicité.
    Lorsqu’il a été déremboursé (vague précédente), Janine a arrêté quelques jours … très vite elle s’est retrouvée « carpette / Loque » sans aucune force sur son fauteuil … elle n’arrivait plus à maintenir son dos!Et s’écroulait!!!
    Le généraliste l’a re-prescrit immédiatement et les symptomes ont disparu!

    Réalité? Imaginaire? auto-suggestion?

    En tout cas, les résultas étaient et sont là!
    Amitiés
    Bruno

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s