Naturkosmetik revisite la cosmétique bio

La marque Santé Naturkosmetik du groupe allemand Logocos, pionnier de la cosmétique naturelle certifiée depuis 35 ans (créateur aussi de la marque Logona) a lancé en ce printemps 2013 une nouvelle gamme. Des eyeshadow, des gloss, des mascaras… De nouvelles teintes et une composition renforcée d’huiles d’amande et de jojoba bio certifiées. Nous avons testé pour vous trois nouveautés. Un rouge à  lèvres (n°23 – Poppy red) et son vernis et un concentré d’innovation un booster de cils.

Ce dernier appelé Hypnotic lashes s’applique matin et soir entre la paupière et les cils pour les fortifier. Le résultat intervient petit à petit, et il faut bien un mois pour un effet visible. Plus soyeux, ils sont densifiés et plus brillants grâce à une formule de substances actives végétales aux extraits de bouleaux. A tester !

Le coordonné rouge et vernis Poppy red est de bon ton. Un rouge éclatant, très tendance. Le vernis est résistant et sèche vite, une application suffit. Pour le rouge, bel effet et surtout une bonne tenue tout au long de la journée, un atout qui a un inconvénient une légère sensation de lèvres sèches.

A noter que la marque de cosmétique a eu les honneurs des podiums de la fashion week 2013 de Berlin. En effet, Santé Naturkosmetik a signé un partenariat exclusif de longue durée avec le designer berlinois Michael Michalsky.

Publicités

img2
Il y a des tempéraments, des personnalités qui déplaceraient des montagnes, la volonté de barrer la route à la maladie est si forte chez eux qu’ils sont capables de relever tous les défis. C’est l’histoire d’une battante, d’une jeune femme qui a décidé de parcourir 1000 km à la force des bras dont 92 km à contre courant ! Nathalie Benoit traversera 509 communes sises dans six régions, elle ramera sur sept fleuves empruntera des canaux et franchira 174 écluses… Départ le 15 juin prochain de Paris.

img2-1

Vitesse moyenne : 5km/h, soit environ 300 000 coups de rame, soit une moyenne de 7692 par jour, entre 8h et 10h d’efforts par jour. C’est une première en France. Soutenue par Valérie Fourneyron et le ministère de l’écologie et des transports, Nathalie Benoit, atteinte d’une sclérose en plaque réalisera Paris-Lyon-Marseille à la rame, sur les fleuves et canaux. Réaliser cet exploit, c’est l’équivalent de 49 semi-marathons parcourus en 39 jours.

Accompagnée de son ami Olivier Delagrange qui se charge notamment de l’organisation du défi, Nathalie Benoit, championne du monde d’aviron 2010 et médaille d’argent aux Jeux Paralympiques de Londres en 2012 a pour objectif de traverser 509 villes et villages à bord de son bateau rebaptisé au nom du partenaire principal « L’Arbre Vert » conçu et adapté handi. «Chez nous, le sport est une affaire de famille. Avec un grand-père et des parents professeurs d’EPS, il était naturel d’être initiée très tôt à la pratique sportive et de grandir en goûtant à une multitude d’activités. Intégrée au pôle espoir de pentathlon moderne d’Aix-en-Provence à l’âge de 16 ans, j’espérais progresser dans cette voie mais la maladie en a décidé autrement…»

Ski, rugby, parachutisme sportif, tennis, pentathlon moderne… avant de tomber malade à l’âge de 17 ans, Nathalie pratiquait de nombreuses activités physiques. La maladie progresse et en 2005, l’utilisation d’un fauteuil roulant s’impose à elle. A force de courage, de détermination et après des mois de rééducation, elle remonte la pente et croque plus que jamais la vie à pleine dents. Malgré la réticence des médecins et sa méconnaissance du handisport, Nathalie se lance dans l’aviron : une passion est née. Aujourd’hui, Nathalie a soif d’émotions et a décidé de se lancer un nouveau défi : Paris-Lyon-Marseille à la rame, soit 1000 km (bras seuls).

Coup d’envoi de cet incroyable défi le 15 juin prochain à 13h sur les quais de Seine à Paris. Rendez-vous au Port du Gros Caillou (entre pont de l’Alma et pont des Invalides), Valérie Fourneyron, ministre des Sports), Frédéric Cuvillier, son homologue aux Transports seront présents pour encourager Nathalie. Le 13 juillet, étape lyonnaise et enfin l’arrivée à Marseille est prévue le mardi 23 juillet à 17 heures au Vieux Port

Plus d’informations sur le site plmalarame.fr

Le premier cas de nouveau coronavirus (NCoV) en France a été confirmé le 7 mai dernier. Le ministère des Affaires sociales et de la Santé a immédiatement lancé une enquête épidémiologique afin d’identifier toutes les personnes ayant été en contact avec le malade. Des recherches ont ainsi été conduites auprès de son entourage et au sein des établissements hospitaliers dans lesquels il a séjourné (centres hospitaliers de Valenciennes et Douai).

Parmi les cent vingt personnes identifiées, trois, puis une quatrième dans la journée du 10 mai, présentaient des symptômes qui ont conduit à des prélèvements virologiques et à leur mise sous observation, en isolement, en service d’infectiologie. Pour trois personnes, des résultats négatifs viennent d’être confirmés par le centre national de référence de l’Institut Pasteur, à Paris.

Ces personnes bénéficieront, dans les jours qui viennent, d’un suivi adapté à leur état clinique.
Pour une personne, des examens complémentaires sont nécessaires. Il s’agit de la personne qui a partagé du 27 au 29 avril derniers la chambre du premier patient atteint d’une infection à coronavirus, au CH de Valenciennes. Cette personne est actuellement hospitalisée et isolée en service d’infectiologie au CHRU de Lille. Les autorités sanitaires rappellent l’importance de signaler, à son médecin traitant ou au centre 15, tout symptôme évocateur (toux, troubles respiratoires, fièvre) dans les jours qui suivent un voyage au Proche ou Moyen-Orient.
Le protocole de prise en charge défini par le Haut conseil de la santé publique a été largement diffusé aux professionnels et établissements de santé. Marisol Touraine, ministre des affaires sociales et de la santé, se rendra au CHRU de Lille ce samedi 11 mai à 10 heures. La visite sera suivie d’un point presse.

Le numéro vert d’information à destination du grand public (0800 13 00 00) est joignable du lundi au samedi de 9h à 19h.

affiche-afpralLe 6 juin prochain, l’Association française pour la prévention des allergies (AFPRAL) et ses partenaires se mobilisent pour la troisième journée d’action sur le thème des allergies : « La Journée nationale de Découverte des allergies ». À cette occasion, des kits pédagogiques seront distribués dans les crèches et les écoles partenaires, tandis que les services hospitaliers
ainsi que les allergologues du secteur privé assureront une information gratuite sur les allergies.