Spondylarthrites et rhumatisme psoriasique, parlons-en le 26 novembre

Les 1res rencontres d’information et de partage d’expériences pour les patients et leur entourage autour des spondylarthrites et du rhumatisme psoriasique sont organisées le samedi 26 novembre simultanément dans 8 villes de France : Strasbourg, Paris, Bordeaux, Grenoble, rennes, Rouen, Clermont-ferrand et Nice. Cet événement s’organise en partenariat avec le Club des rhumatismes inflammatoires (CRI), et les associations de patients fédérées par l’association française de lutte antirhumatismale (AFLAR). Il cible plus particulièrement les patients et leur entourage.

Psoriasis : Quelles prises en charge?

Au programme de l’Association de lutte contre le psoriasis :

Le jeudi 21 octobre à Reims
« Le psoriasis en 2010 : quelles prises en charge ? », par le Dr. Ziad REGUIAI de l’Hôpital Robert Debré

Lieu : Maison de la Vie Associative – 1er étage
122 bis rue du Barbâtre – 51100 Reims
Horaire: de 17h30 à 19h
Contact : Bénédicte CHARLES
Téléphone : 01 42 39 02 55
Lire la suite

tatou
Les tatouages noirs éphémères, principalement proposés aux vacanciers sur les plages, dans les centres de vacances ou sur les marchés sont en vogue ces dernières années. Leur grande longévité et leur coloration noire détrônent le henné classique dont la teinte oscille du brun à l’orange.

Depuis cinq ans, les dermatologues et allergologues signalent à l’Afssaps (agence française de sécurité des produits des santé) des cas d’eczéma allergique de contact qui surviennent quelques jours à quelques semaines à la suite de la réalisation de ces tatouages. Ils peuvent être limités à la zone tatouée ou s’étendre à la zone avoisinante voire à tout le corps. Ces réactions peuvent être violentes et nécessitent parfois une intervention médicale urgente voire une hospitalisation. Elles peuvent également conduire à une polysensibilisation irréversible, notamment à des caoutchoucs, à des colorants vestimentaires et à des teintures capillaires permanentes. Elles peuvent aller jusqu’à empêcher la pratique de certaines professions comme celle de coiffeur par exemple.
Lire la suite

Selon l’Agence France-Presse – Washington : « Le psoriasis accroîtrait nettement les risques de crise cardiaque chez les sujets les plus jeunes, selon une étude publiée mardi aux États-Unis. Ces chercheurs ont analysé le dossier médical de plus de 680 000 Britanniques âgés de 20 à 90 ans souffrant de cet eczéma à différents degrés de sévérité. À titre d’exemple une personne de 30 ans ayant un psoriasis modéré voit son risque d’attaque cardiaque augmenter de 29 % comparativement à un sujet du même âge n’ayant pas cette affection cutanée. S’il souffre d’une forme aiguë de psoriasis, ses risques cardiaques sont multipliés par quatre, selon ces chercheurs dont les travaux sont publiés dans le Journal of the American Medical Association (JAMA) .
Lire la suite

Selon le journal en ligne laterre.ca, des peptides bioactifs extraits de protéines laitières s’avèrent efficaces dans la lutte contre le psoriasis. « Un supplément alimentaire, fabriqué à partir d’extraits de protéines laitières, aiderait à soulager les symptômes du psoriasis, selon une nouvelle étude clinique. Il contient une combinaison particulière de peptides bioactifs provenant d’une source naturelle de protéines laitières. Les protéines extraites du lait contiennent divers facteurs de croissance, dont TGF-beta qui peut favoriser l’équilibre de la réponse immunitaire inflammatoire de la peau, aidant ainsi à soulager la douleur et l’inconfort des symptômes du psoriasis », selon la porte-parole de Prima Santé.
Une société québécoise, Advitech, est derrière cette découverte. Elle a breveté une technologie pour extraire des facteurs de croissance et de peptides bioactifs de protéines de lait. Le supplément en question, le Dermylex, est distribué par les Laboratoires Jamieson. Une bonne nouvelle pour tous les patients atteints de psoriasis comme Jacques Chirac, le président de la République française qui, facilitera peut-être la commercialisation en France de ce supplément bioactifs.

Les UV en cabine augmentent le risque de cancer

Selon un avis adressé à la Commission européenne par le Comité scientifique des produits de consommation (CSPC), l’usage d’appareils à rayons ultraviolets (lampes à bronzer et bancs solaires) pour obtenir et entretenir un bronzage à des fins esthétiques est susceptible d’augmenter le risque de mélanome malin de la peau donc le cancer de la peau. Un article publié par Actualités news environnement fait le point sur ce sujet : « Les scientifiques recommandent donc aux personnes présentant des facteurs de risque connus, comme une peau très sensible aux coups de soleil, une incapacité ou une grande difficulté à bronzer, la présence de taches de rousseur ou de grains de beauté atypiques et/ou multiples, ainsi que des antécédents familiaux de mélanome, de ne pas utiliser d’appareils de bronzage (bancs solaires) pour des raisons esthétiques ».
En bref pour avoir bonne mine, mangez des fruits, des carottes, souriez et appliquez un peu de fond de teint ou un « auto-bronzant », c’est moins cher à long terme et sûrement moins toxique, même si effectivement le contenu des flacons de produits cosmétiques n’est pas toujours irréprochable !