A trois jours de la journée mondiale de lutte contre le Sida organisée le 1er décembre, l’Institut national de veille sanitaire (InVS) a publié ce lundi 27 novembre les derniers chiffres en France (métropolitaine) quelque 6 700 personnes ont découvert leur séropositivité en 2005. « le quart de ces personnes ayant été contaminé dans les six mois précédant leur diagnostic ». L’InVS précise que « les rapports hétérosexuels représentent la moitié des découvertes de séropositivité en 2005 et concernent pour moitié des personnes d’Afrique subsaharienne ».

Lire la suite

Publicités

Les 6e Journées francophones de nutrition du mercredi 29 novembre au vendredi 1er décembre 2006 auront lieu cette année à Nice au Palais des Congrès Acropolis dont le savoir faire en matière de congrès nationaux et internationaux n’est plus à démontrer. Organisées conjointement par la Société française de nutrition (SFN) et la Société francophone de Nutrition entérale et parentérale (SFNEP) et avec la participation de l’Association des Diététiciens de Langue Française (ADLF), ces journées, désormais traditionnelles, sont l’occasion d’échanges et de rencontres autour des différents aspects de la nutrition de l’homme sain ou malade. Médecins, chercheurs, diététiciens, infirmiers, industriels des secteurs agro-alimentaires et pharmaceutiques pourront ainsi partager les dernières avancées scientifiques dans le domaine de la Nutrition Clinique. Le programme qui se veut varié associera des thèmes scientifiques de haut niveau et des symposia permettant aux participants de mettre à jour leurs connaissances. Un effort tout particulier sera réalisé pour faire des communications affichées un réel lieu d’échange et de discussion autour des travaux scientifiques présentés.

Affaire des pilules amaigrissantes mortelles… d’autres victimes

PARIS (AFP) – « Le mari d’une femme de 30 ans, morte en 1997 alors qu’elle suivait un traitement avec le médecin qui a prescrit les gélules amaigrissantes ayant provoqué en 2006 la mort d’une femme et l’hospitalisation de 17 personnes, a récemment porté plainte à Paris, a annoncé vendredi son avocat. En avril 2006, un femme de 57 ans a trouvée la mort et dix-sept personnes ont été hospitalisées après avoir ingéré des « gélules amaigrissantes » prescrites par un médecin et préparées par un pharmacien parisien. Ce pharmacien a été mis en examen le 28 avril pour « homicide involontaire » et « blessures involontaires » dans le cadre d’un information judiciaire instruite au pôle santé publique de Paris par la juge Anne-Marie Bellot.

Lire la suite