Test : « Fluide fondant, désaltérant climats chauds » de Clarins

img_9195C’est notre coup de cœur du mois : le « Fluide fondant, désaltérant, super hydratant pour peaux normales à mixtes ou climats chauds » de chez Clarins, bon l’énoncé est un peu long, je vous l’accorde mais cette crème est vraiment l’idéal pour ceux qui vivent sous le soleil. Antilles, Afrique, Réunion, Polynésie, on souffre de la chaleur et on a du mal à bien hydrater sa peau. Mises à part les crèmes solaires protectrices qui ont une bonne tenue sous la chaleur, les crèmes hydratantes traditionnelles affichent des zéros pointés… Elles ne résistent pas à la transpiration du visage et perlent… Résultat : on essuie son visage et la crème avec. Une solution existe, et c’est bien ce fluide signé Clarins. Sans parfum, d’une texture soyeuse et extrêmement légère à l’application, c’est la crème hydratante des ultramarines ! De surcroît, elle affiche un indice de protection de 15 SPF. C’est le fluide qui ne vous quitte pas de l’été. Approuvé par toute la rédaction et testé pour vous en plein été austral sous le soleil de Tahiti.

Lire la suite

Publicités

Social : les syndicats infirmiers soutiennent les journées d’action des infirmiers de l’Education nationale

Dans un communiqué, les organisations professionnelles syndicales et associatives de la filière infirmière suivantes, AEEIBO, ANEIA, ANFIIDE, ANPDE, CEEIADE, Convergence infirmière, CNI, FNI, SNIA, SNICS-FSU, SNIES-UNSA, SNIIL, SNPI CFE-CGC, SNIPUERLIB, UNAIBODE, UNIDEL, signataires de l’appel du 8 novembre 2016 se déclarent « solidaires de l’appel à mobilisation des syndicats infirmiers de l’éducation nationale du jeudi 17 novembre 2016 ».

Lire la suite

Les New Poppys soutiennent l’association des Petits Princes : 1 euro par album vendu

En achetant l'album des News Poppys, c'est offrir 1 euros à l'association Petits Princes qui réalisent les rêves des enfants malades.
En achetant l’album des News Poppys, c’est offrir 1 euro à l’association Petits Princes qui réalise les rêves des enfants malades.

45 ans après leurs glorieux aînés, les Poppys, qui vendirent plus de 5 millions d’albums dans les années 70, les New Poppys reprennent le flambeau. Ce groupe de 13 jeunes âgés de 8 à 15 ans, issu également de la chorale des Petits Chanteurs d’Asnières, chante des valeurs positives dans un album à sortir le 25 novembre. Conscients de ce qu’ils interprètent, les New Poppys ont choisi de reverser 1 € par album vendu à l’Association Petits Princes, qui réalise les rêves des enfants et des adolescents gravement malades. Dans les années 70 naît le groupe des Poppys, issu de la chorale des Petits Chanteurs d’Asnières. Il chante l’amour, la paix et connaît un succès fulgurant avec de nombreux disques dont l’immense tube Non, non, rien n’a changé.

Quarante-cinq ans après, la chorale des Petits Chanteurs d’Asnières donne naissance à une nouvelle génération de chanteurs, âgés de 8 à 15 ans. Les New Poppys chantent des valeurs positives dans un élan résolument moderne. Dans leur album « Chanter pour rêver », qui sort le 25 novembre, les New Poppys revisitent 12 grands titres et interprètent deux duos inédits avec Natasha St-Pier et Anaïs Delva.

Enthousiastes et passionnés, les New Poppys ont choisi de soutenir l’Association Petits Princes : 1 € sera reversé à l’Association Petits Princes pour chaque album vendu. Mais l’engagement des New Poppys se concrétisera également lors d’un showcase qui se tiendra le 23 novembre au Musée Grévin. Deux enfants suivis par l’Association, Kendra (10 ans) et Ernesto (8 ans), fans de musique et de chant, monteront sur scène pour se joindre aux New Poppys pour un des titres de l’album.

Lire la suite

Diabète : un mort toutes les 7 secondes dans le monde

A la veille de la journée mondiale de lutte contre le diabète, célébrée chaque année le 14 novembre, voici les chiffres clefs de cette maladie qui tue une personne toutes les 7 secondes dans le monde. Rappelons que la flambée du diabète est caractérisée par une alimentation trop riche en sucre et en graisse dans nos sociétés de surconsommation. La malbouffe et la sédentarité sont les causes de l’explosion des diabètes de Type 2 les plus fréquents (90 % des diabètes sont de Type 2). L’hérédité joue également un rôle de plus en plus important selon qu’il s’agit du diabète de Type 1 ou du diabète de Type 2. Lorsque l’un des deux parents est diabétique de type 2, le risque de transmission à la descendance est de l’ordre de 40 % et si les deux parents sont atteints, le risque grimpe à 70%.
En France : 5,1 millions de diabétiques en 2016 dont plus de 15% qui ignorent en être atteints. Coût : 16.7 milliards d’euros en France. Au niveau européen, cette maladie représente 9% des frais de santé.

Lire la suite