Pour refermer cette année 2009 et passer enfin à 2010, la parole est donnée à nos amis de la fédération des maladies orphelines et aussi aux plus fidèles des lecteurs de parlonssante.com Janine et Bruno Thombrau qui luttent ensemble pour faire reculer une Saloperie d’Empêcheuse de Profiter de la vie, j’ai nommé la SEP (sclérose en plaques). Allez visiter le site de Janine Motspourmaux, feuilletez ses pages, écoutez ses coups de gueule, découvrez son initiative en faveur des «INVISIBLES SOLIDAIRES » ! Et surtout lisez son livre « Mots pour maux », un témoignage poignant du cheminement de sa cruelle situation et vous comprendrez…

« J’ai conçu un incroyable rêve : la SEP va enfin sortir des placards de l’indifférence où elle bouleverse le quotidien de nombre de citoyens pour révéler au grand jour tous ses travers… Faire de ce mal une lutte de toutes nos énergies réunies… Lisez… Comprenez… Agissez… Pour qu’enfin handicapés et valides vaquent, sereins, dans nos cités accessibles à toutes et à tous ».

Plein de bises aussi à Dominique Kerveillant et à tous ses anonymes qui souffrent et qu’avec nos modestes moyens nous tentons de soutenir en leur donnant la parole. Continuez, nous serons à vos côtés en 2010 comme nous le faisons depuis six ans déjà (avril 2004).

En tant qu’unique représentante reconnue d’utilité publique de l’ensemble de ces maladies, la Fédération des Maladies Orphelines fait front sur tous les terrains : sociaux, scientifiques et politiques.

Elaboration du second Plan Maladies Rares : des travaux en cours

« En janvier 2008, la FMO avait lancé une campagne de mobilisation pour la reconduction du Plan national maladies rares. La pétition initiée à cette occasion avait rencontré un immense succès (avec 196.367 signataires) et porté ses fruits : le 10 octobre 2008, le Président de la République annonçait la mise en œuvre d’un second Plan Maladies Rares pour 2010.
Lire la suite

Grippe A : Le virus pas plus dangereux que le vaccin ?

« Le risque inhérent à une vaccination anti-grippale est, actuellement, nettement plus élevé que le risque naturel d’une grippe porcine ». Cette citation publiée sur le site www.gaboneco.com ne va pas manquer de relancer la polémique autour de la vaccination anti grippale. Ces propos sont tenus par Marc Girard, médecin, expert en pharmacovigilance et pharmaco-épidémiologie, qui dénonce les relations ambigües que l’industrie de la santé entretiendrait avec les autorités gouvernementales. « Sur le plan strictement sanitaire, les chiffres semblent donner raison aux promoteurs de cette campagne en vertu du principe « bénéfice / risque (…) Il va falloir m’expliquer pourquoi : j’ai entendu parler d’une cinquantaine de morts cette année avec la grippe porcine alors qu’avec une grippe saisonnière banale, on en attend entre 4000 et 6000 (soit, à la louche, 100 fois plus) ; à l’inverse, on dénombre 7 morts sur 2000 patients traités lors du développement de Panderix, ce que je n’ai encore jamais vu en 30 ans de recherche clinique pour un produit à visée préventive » affirme le médecin qui vient de publier un ouvrage pour Noël « Alertes grippales, comprendre et choisir », aux éditions Dangles.

8% des Français vaccinés

Apparemment les Français ont choisi car malgré de belles images de files d’attente devant les centres de vaccination, et les encouragements d’une ministre de la Santé convaincue, seul 8% de la population s’est faite vaccinée. Le réseau des Grog (groupes régionaux d’observation de la grippe) considère que près de 5,5 millions de Français ont contracté la grippe, 176 en sont morts. En cette fin d’année 2009, l’épidémie marque le pas dans l’hexagone, les mouvements de populations importants lors de la période des fêtes et les conditions climatiques favorables (la saison des pluies qui bat son plein en Outre-mer) devraient relancer le virus chez nos cousins ultramarins où la vaccination n’a pas débuté.

Toute l’équipe de Parlonssante.com vous souhaite de joyeuses fêtes de fin d’année,
un bon Noël et une Saint-Sylvestre festive ! Que 2010 puisse être synonyme d’avancées en matière de recherche médicale, d’apaisement pour ceux qui souffrent et d’heureux événements pour tous. Prenez soin de vous, préservez votre santé et profitez bien de ceux que vous aimez 2010 n’en sera que plus douce !

Quatorze nouveaux décès imputables au virus en France métropolitaine ont été enregistrés depuis mercredi dernier.

Depuis le début de l’épidémie, 890 personnes ont été hospitalisées et 211 sont toujours en réanimation ou en soins intensifs.

Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), l’épidémie de grippe A ralentit dans les pays d’Europe mais un peu plus lentement en France.

Sources : INVS

Grippe A : 150 morts en France

Roselyne Bachelot, le ministre de la Santé vient de dévoiler le dernier bilan de l’épidémie de grippe A en France. 150 personnes sont décédées sur le territoire national, 25 victimes étaient en « bonne santé » et ne présentaient pas de facteurs de risques. La direction de l’InVS a évoqué « une stabilisation haute de l’épidémie », avec 722.000 consultations supplémentaires liées au virus encore enregistrées la semaine dernière. « Il faut savoir qu’en général les épidémies de grippe évoluent par vagues et il est très possible que d’autres vagues suivent », a remarqué la ministre de la Santé. « Ce que nous disent les spécialistes, c’est qu’en général les vagues à suivre sont plus virulentes que les premières ». Les centres de vaccination seront fermés les 25 et 26 décembre ainsi que les 1er et 2 janvier en raison des fêtes. A noter que 3,8 millions de Français ont jusqu’ici été vaccinées depuis lancement de la campagne le 12 novembre, « le cap des quatre millions sera atteint d’ici la fin de la semaine », a indiqué Roselyne Bachelot.

L’Institut norvégien de la santé publique a informé l’OMS d’une mutation détectée pour 3 virus H1N1. Ces virus ont été isolés chez les deux premiers cas mortels de grippe pandémique en Norvège et chez un patient présentant une forme grave de la maladie. Les chercheurs norvégiens ont analysé les échantillons de plus de 70 patients atteints d’une forme clinique de la maladie et n’ont pas trouvé d’autres cas de cette mutation. Ce résultat semble indiquer qu’elle n’est pas répandue dans le pays.
Lire la suite