Nutrition, Obésité

2005 est arrivée et comme chaque année, on dresse une liste de bonnes résolutions, “Faire du sport”, “Moins râler”, “Arrêter de fumer”, “Se mettre au régime”. Sur ce dernier point, nous avons peut-être une solution pour vous. Solange Besson, une diététicienne, vous donne quelques conseils simples pour faire attention à sa ligne sans priver son organisme des éléments nutritifs essentiels à son fonctionnement.

Quelle est la première étape que vous conseillez à nos lecteurs qui sont décidés à soigner leur ligne ?

Solange Besson :«Au lendemain d’un repas un peu trop riche, je préconise de manger léger: un potage, un morceau de pain, un fromage blanc et un fruit. Pour la vie de tous les jours, nous ne parlerons pas de “régime” synonyme de privations, de frustration et aussi de carences. Nous parlerons simplement d’équilibre alimentaire. Manger équilibré, c’est simplement manger de tout raisonnablement. Première étape, prendre trois repas par jour. Si possible dans le calme. Il faut prendre le temps de se mettre à table».

Quelles sont les règles de base d’une alimentation équilibrée ?

S.B. : «Pour une personne active (mais pas très sportive), les besoins caloriques oscillent entre 1800 à 2000 calories/jour à répartir sur les trois repas équilibrés (NDLR : lire encadré sur l’équilibre nutritionnel). Le petit déjeuner ne doit pas être expédié, il doit comprendre : un laitage, du pain, un peu de matière grasse, un fruit ou un peu de confiture.

L’important est de varier les menus en utilisant des tableaux d’équivalence calorique. Notre organisme à besoin de glucides (féculents, sucre) pour l’énergie, de protéines (viande, poisson, œuf) pour la construction des tissus et particulièrement des muscles, de fibres (céréales, légumes, fruits). Au quotidien, il faut apprendre à cuisiner autrement. Pour la cuisson des aliments par exemple, il existe des alternatives à l’huile et au beurre. Il s’agit de bouillon de cubes dégraissés que l’on laisse fondre dans la poêle. Dans le commerce, on peut aussi acheter des légumes surgelés dont la préparation est aussi rapide que celle des pâtes. Les fonds de sauce pour la viande sont aussi à utiliser car ils permettent de confectionner des sauces pas trop riches. Il faut user des aromates et des épices qui permettent de donner du goût aux plats. Les crèmes fraîches légères peuvent être aussi utilisées, mais attention certaines ne supportent pas la cuisson».

Si l’on saute un repas, que se passe-t-il ?

S. B : «C’est simple, l’organisme va mémoriser cette période de disette et stockera un maximum de graisse et de sucre lors du prochain repas. Si le temps vous manque pour déjeuner, croquez un fruit, prenez un potage et consommez un fromage blanc, c’est mieux que rien».

Que pensez-vous des produits allégés ?

S.B. : «Nous les recommandons dans le cadre de régime strict pour des personnes qui ont de gros problèmes de poids. Dans la vie de tous les jours, ils ne sont pas nécessaires. Prenez le lait 1/2 écrémé par exemple il compte seulement 1,2% de matière grasse ! Pas besoin d’acheter du lait écrémé qui est d’ailleurs souvent plus cher. Nous avons remarqué que les consommateurs de ce type de produits augmentent les portions… Bilan, il vaut mieux prendre un morceau de 40 g de bon fromage que trois parts d’un allégé. Idem pour le beurre. Les plats cuisinés allégés ne sont pas mal pour les personnes qui déjeunent sur leur lieu de travail, toutefois il faut ajouter un morceau de pain et un yaourt, car les portions sont souvent insuffisantes pour calmer l’appétit ».

Que faire en cas de fringale ?

S.B. : «Surtout ne pas tomber dans le paquet de biscuits. Préférez une tranche de jambon de dinde, un fromage blanc ou un fruit. Les légumes verts peuvent être consommés à volonté, ne pas hésiter à se resservir pour calmer une fringale».

Avez-vous une dernière recommandation à faire à nos lecteurs ?

S.B. : «Oui, elle concernera leurs enfants. Je suis diététicienne en milieu hospitalier depuis une quinzaine d’années. Avec mes collègues, j’ai constaté la progression du nombre d’enfants en surcharge pondérale. C’est très inquiétant, les parents doivent être vigilants sur ce qu’ils donnent à manger à leurs enfants. Il suffit de regarder ce qu’il y a dans un cartable d’écolier pour son goûter : une canette de jus de fruits, une viennoiserie ou une barre chocolatée (ou de céréales). Que de sucre et de graisse vite absorbés en milieu d’après-midi. Un fromage blanc, un yaourt, ou un morceau de pain avec quelques carrés de chocolat suffiraient largement. Il faut supprimer des frigidaires les sodas, bourrés de sucres (une canette = 8 morceaux de sucre). A table, il faut leur servir de l’eau».

Propos recueillis par C.C.

2 réflexions au sujet de “”

  1. bonjour et meilleurs voeux pour 2005 !
    je me suis connectée sur ce quelques fois et je le trouve pas mal du tout
    c’est claire, on ne galère pas et c’est très varié
    je vais le transmettre à mes ami(e)s
    bien à vous,
    élisabeth

    J'aime

  2. Merci de visiter régulièrement parlonssante, n’hésitez pas à laisser des commentaires. Je vous souhaite également mes meilleurs voeux pour cette nouvelle année.

    Claire

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s