500 euros de frais et 4 mois de souffrance…

C’est un vrai coup de gueule que l’une de nos lectrices souhaite faire passer. Vous allez le voir, à la lecture de son histoire, on comprend sa colère. Yolande a 63 ans, elle souffre depuis le mois d’avril de maux de gorge intenses, auxquels se sont greffés des céphalés puis des expectorations. Cette sympathique femme a consulté très vite son médecin de famille dans la région de Périgueux, ce dernier n’a pas semblé prendre très au sérieux sa patiente, parlant de rhinites.

Première consultation, première prescription. Impuissante face à la persistante de ses maux, Yolande a été revoir son médecin, qui des antibiotiques est passé aux corticoïdes. Deuxième consultation, deuxième prescription. Les semaines passent sans résultat, les nausées font leur apparition. Troisième consultation, troisième prescription. Yolande craque, ses douleurs s’amplifient et son sommeil en souffre. Elle décide de prendre rendez-vous, d’elle même, chez un ORL… Sans revoir pour la 3e fois son généraliste, bien incompétent ! L’ORL en direct c’est plus cher ! Yolande paie, elle veut arrêter de souffrir.

Le spécialiste n’est pas plus perspicace que son confrère, 4e consultation, 4e prescription. Les semaines défilent et nous voici en juillet 2010, soit 4 mois de douleurs, de toux, de migraines et de nuits sans sommeil ! Les symptômes persistent, Yolande retourne voir l’ORL. 5e consultation, 5e prescription.

Sans parler des 5 consultations et des médicaments !!! Yolande est à bout, elle s’inquiète forcément on pense toujours au pire quand les symptômes persistent. Elle décide de changer de généraliste, elle est en région parisienne en vacances et obtient un début de diagnostic (6e consultation, 6e prescription) : les corticoïdes ont induit une mycose ! Ah bon…

De retour dans le Périgord, elle consulte un 7e médecin (7e consultation, 7e traitement) qui se dit, tient si on faisait une analyse de sang ! Oh la bonne idée ! et Enfin après 4 mois, plus de 500 euros de frais, Yolande met un nom sur ses douleurs ! COQUELUCHE ! (La coqueluche se caractérise par une toux persistante (plus de trois semaines) sans fièvre dans la majorité des cas, maux de têtes avec quintes associées à une reprise inspiratoire difficile, ou des apnées ou accès de cyanose, ou encore des nausées, des vomissements survenant après les quintes. Depuis une dizaine d’années, on assiste à une recrudescence de cas chez l’adulte, liée à une absence de rappel vaccinal à l’adolescence).

Ne pouvait-on pas faire confiance à la patiente qui décrivait avec précision ses symptômes et penser au moins à la seconde consultation à faire une analyse de sang ? Outre le fait que Yolande a souffert et s’est inquiétée durant des mois, cette mésaventure démontre bien l’incompétence de nombreux médecins de ville, habitués à prescrire et qui ne prennent plus la peine d’écouter leurs patients ! Quelle arrogance ! Quel mépris !
Avec de tels comportements il ne faut pas s’étonner que le trou de la Sécurité sociale s’aggrave… La médecine de ville devrait se remettre en question ! Courage Yolande, on est avec vous !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s