En 2040, la planète comptera quelques 9 milliards d’âmes… Avec pour conséquence mathématique (et le réchauffement de la planète aidant) une surface agricole par habitant se réduisant en peau de chagrin. Pour que tout le monde puisse manger à sa faim, une seule solution : augmenter la productivité tout en protégeant la planète. Depuis longtemps, les agriculteurs se sont attelés à la tâche. En 1950, il fallait en moyenne 55 hectares pour produire 100 tonnes de blé. Il  n’en faut plus aujourd’hui que 14 hectares. Parallèlement, l’alimentation n’a jamais été aussi sûre et l’espérance de vie aussi élevée. En 100 ans, elle est passée, pour les Français, de 45 ans à 81 ans.

Sources : Nutrinews

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s