Pour le cerveau: il faut du sucre, et aussi du gras!

Après le tissu adipeux, le cerveau est l’organe le plus gras du corps humain ! Pourtant, on a cru longtemps que le cerveau ne se nourrissait que de sucres (glucides) et que le gras (lipides et acides gras) ne franchissait pas la barrière hémato-encéphalique. Des travaux récents montrent qu’il n’en est rien. Non seulement le cerveau laisse passer certains acides gras (au niveau de l’hypothalamus), mais il semble que ces molécules aient aussi un rôle important sur nos comportements alimentaires. En effet, ces acides gras serviraient de messagers au niveau des neurones et pourraient ainsi réguler nos comportements alimentaires, en jouant sur la satiété, la production de glucose par le foie ou encore la sécrétion d’insuline…(nutrinews)