Chrome. Nécessaire à l’utilisation des sucres et des graisses, il est présent dans de nombreux aliments. Sources alimentaires majeures : les épices, la levure, le foie et le jaune d’oeuf. Chocolat, produits céréaliers et fromages participent aux apports.

Cuivre. Il entre dans la composition de nombreuses enzymes et est indispensable à la bonne qualité des os, des cartilages, de la peau. Il est essentiel au fonctionnement du coeur. Le cuivre est présent majoritairement dans les mollusques et crustacés, les fruits secs et graines oléagineuses, les abats.

Fer. Constituant de base de l’hémoglobine (sang) et de la myoglobine (muscles), il entre également dans la constitution de nombreuses enzymes. La viande (y compris la viande blanche), le poisson, le jaune d’oeuf et les abats sont les meilleures sources de fer.
Fluor. Elément des os et des dents, il protège de la carie dentaire. On trouve du fluor dans le thé, le poisson, dans certaines eaux et dans le sel fluoré.

Iode. Elle est nécessaire à la synthèse des hormones thyroïdiennes. Une carence prolongée en iode peut provoquer un goitre (augmentation du volume de la thyroïde). Les produits de la mer et le sel iodé sont la source principale de notre alimentation. Les produits laitiers sont également une bonne source d’iode

Manganèse.
Il intervient dans l’utilisation des graisses et des sucres, ainsi que dans la lutte contre les radicaux libres. Il est indispensable à de nombreuses enzymes. Les fruits oléagineux, les céréales et le thé en sont les principales sources.

Molybdène. Il entre dans la constitution de différentes enzymes et intervient dans les processus de détoxication. Il est nécessaire à la bonne utilisation du cuivre et du fer. Au niveau des dents, il favorise la rétention du fluor. Des doses minimes de molybdène sont suffisantes pour l’organisme. Le foie est une de ses meilleures sources alimentaires. On trouve aussi du molybdène dans les végétaux (céréales complètes, germes de blé, légumes verts…), la viande et les produits laitiers.

Sélénium. Il est nécessaire aux enzymes anti-oxydantes, principales lignes de défense de l’organisme contre les radicaux libres. Il joue également un rôle dans les réponses inflammatoires et immunitaires. Le sélénium est présent majoritairement dans les volailles et gibiers, les poissons, la charcuterie et la viande. Les légumes, les boissons, les produits céréaliers, le lait et les fromages sont les principaux vecteurs de sélénium dans l’alimentation des Français.

Zinc. Il est essentiel au fonctionnement de nombreuses enzymes et à l’utilisation des sucres, des graisses et des protéines. Il joue un rôle majeur dans la croissance et le développement, la maturation testiculaire, les fonctions neurologiques et l’immunité. Dans notre alimentation, les produits carnés sont une des principales sources de zinc, avec les produits laitiers et les produits céréaliers.

Sources Nutrinews

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s