Dans la majorité des Etats européens, plus de la moitié des adultes souffrent de surcharge pondérale ou d’obésité. Les plus jeunes ne sont pas épargnés, puisque près de 22 millions d’entre eux (environ 30 %) sont en surpoids. Et le nombre de ces petits Européens, déjà trop gros dans l’enfance, augmente de 400 000 chaque année… La Commission européenne réagit par un ensemble de propositions destinées à mieux informer le consommateur face à ses choix, à lui assurer l’accès à une alimentation saine et à l’inciter à faire plus d’exercice physique… Nutrinews feuillette avec vous le Livre blanc sur la nutrition adopté par la Commission. « Les consommateurs ont le droit de manger ce que bon leur semble, mais ils doivent pouvoir opérer des choix sains et en pleine connaissance de cause ». De cette phrase du commissaire européen à la santé, Markos Kyprianou, découle une kyrielle de recommandations susceptibles
de porter remède au gros corps pléthorique de l’Europe. Elles impliquent de nombreux acteurs, dont les interventions sont appelées à se confronter, s’entrecroiser et en définitive se soutenir.

Pêle-mêle : la Commission européenne et les Etats nationaux, l’industrie agroalimentaire, la publicité et les medias, les organismes de recherche, mais aussi les producteurs agricoles, les organisations sportives, les écoles, les entreprises, sans oublier les associations de consommateurs… Ni, enfin, le consommateur individuel, sur qui repose le choix ultime, et qui mérite d’être le plus conscient et le mieux averti possible.

Lire la suite

Pour connaître l’état de l’allaitement maternel en maternité, les chercheurs de l’Unité 149 de l’INSERM (M. Bonnet, Villejuif) ont étudié un échantillon représentatif des naissances au niveau national. Menée en 2003 auprès de plus de 14500 enfants, l’étude montre que la fréquence de l’allaitement maternel en maternité était de 62%: avec 56% d’allaitement exclusif au sein et 6% d’allaitement «mixte» (au sein et au biberon). Parmi les mères allaitantes, on trouve un plus grand nombre de femmes qui ont un enfant pour la première fois, un plus grand nombre aussi de femmes étrangères et enfin un plus grand nombre de femmes qui ont un niveau d’études supérieur.
Sources : Nutrinews