Interview du professeur Fabienne Rancé, pédiatre allergologue au CHU de Toulouse.

fabienne-rance2.JPG

Docteur Fabienne Rancé, quels sont les principaux aliments allergisants ?

« Le lait les œufs et l’arachide. Ce sont des constantes dans le monde entier. Après par nation, par continent, il y a des particularités liées à la consommation de tel ou tel plat. En France, les noisettes et les kiwis arrivent en tête. En Asie, c’est le poisson. En Polynésie française il n’y a pas d’études épidémiologiques donc il est difficile de connaître les allergènes. Si l’on se réfère au mode de vie des Polynésiens, je pense que ce sera les poissons et les crevettes.».

En Europe, il existe une réglementation stricte sur l’information aux consommateurs notamment sur les emballages des produits finis. Les fabricants doivent s’y soumettre et mentionner la présence de l’un des 12 allergènes les plus fréquents. En Polynésie française, cette réglementation ne s’applique pas, comment faire ?

« C’est difficile. Les produits importés viennent de divers continents tous n’ont pas les mêmes réglementations. Aux États-Unis par exemple la liste des allergènes en mentionne huit. En Asie, je ne crois pas que ce soit obligatoire, ici non plus».

C’est une difficulté supplémentaire pour les parents ?
« Oui s’ils donnent des plats transformés (cuisinés), lorsque l’on a des doutes et que son enfant est allergique au lait de vache, aux œufs ou à l’arachide, il vaut mieux cuisiner ! Il ne faut pas avoir peur d’alimenter son enfant. Il faut suivre ses allergies, faire des tests régulièrement pour vérifier sa tolérance»

Quelles recommandations faites-vous aux parents d’enfants allergiques ?
« Sont-ils certains que c’est une allergie alimentaire ? Lorsque vous posez la question 25% des adultes interrogés déclarent être allergique, alors qu’en fait ils ne sont que 2% à être réellement intolérant à un aliment. Avant tout régime, il faut avoir la preuve. Lorsque vous l’avez, il suffit d’adapter l’alimentation, mais surtout ne pas procéder à une éviction totale car elle favorise et même amplifie l’intolérance à l’aliment. Pas de régime d’exclusion à long terme ! Chez l’enfant, les allergies alimentaires évoluent et même guérissent, un suivi médical et des tests réguliers sont suffisants. Dédramatisons les allergies alimentaires ! Méfiions-nous des allergies de contact. Par exemple, si vous avez un enfant allergique à l’arachide, lavez-vous les mains après avoir mangé des cacahuètes car l’allergie de contact est sensible, idem avec le lait, les œufs et les autres aliments. ».

Quels sont les principaux symptômes ?

« Généralement des réactions cutanées, des eczémas, de l’urticaire, mais aussi des oedèmes, des vomissements… Chez l’adulte, il peut y avoir des allergies croisées, respiratoires, alimentaires. Par exemple, des allergies à l’effort associé avec des aliments, c’est complexe car les allergies sont multifactorielles. La seule certitude il y a des prédispositions génétiques. La priorité est le test».

On peut se désensibiliser aux pollens, aux acariens, mais pas encore aux allergies alimentaires pourquoi ?

« Nous menons de recherches. Mais il faut des moyens, aux Etats Unis il existe une importante association de parents qui financent la recherche. En Europe, je collabore avec des confrères Suisses, Espagnols, Italiens, Anglais à des recherches, mais c’est compliqué et pour l’instant nous ne sommes pas encore pleinement satisfaits du résultat. »

Fabienne Rancé est pédiatre allergologue et membre d’un groupe de pédiatres européens milite pour le dépistage précoce des allergies alimentaires chez l’enfant. « On assiste à une explosion des allergies alimentaires dans le monde entier, cette situation est multifactorielle (génétique, environnementale), toutefois elle peut s’expliquer en partie par la consommation plus fréquente de produits transformés et fabriqués à partir de protéines modifiées (plats cuisinés».

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s