Une épidémie de méningite cérébro-spinale qui sévit depuis janvier au Burkina Faso, a fait 801 morts sur 10.796 cas recensés au 18 mars, a rapporté samedi la télévision publique burkinabè, citant le ministre de la Santé Alain Yoda. Le ministre Alain Yoda, qui s’exprimait vendredi à l’Assemblée nationale, « a déploré l’épidémie de méningite et annoncé qu’à la date du 18 mars dernier, elle avait fait 801 décès sur 10.796 cas suspects », a affirmé la Télévision nationale du Burkina Faso (TNB). M. Yoda a lui-même affirmé à l’antenne de la télévision que 37 des 55 districts sanitaires du pays sont touchés par la maladie. « Vingt-six sont en épidémie et onze en état d’alerte », a-t-il précisé. Un précédent bilan établi par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) annonçait 583 morts sur 7.333 cas dénombrés entre le 1er janvier et le 11 mars.