Guy Launoy et son équipe Inserm «Cancers et Populations» (à Caen) démontrent l’efficacité d’un nouveau test de dépistage du sang dans les selles. Cette méthode, qui permet l’analyse quantitative des résultats, se montre plus sensible que les tests actuels reposant sur une lecture visuelle des résultats. Appliquée à grande échelle, elle pourrait faire baisser de façon très significative l’incidence de ce cancer qui touche chaque année 36.000 personnes en France, et en tue près de la moitié. Le détail de ces résultats est publié dans l’International Journal of Cancer, édition avancée en ligne du 07 février.

Source Pôle Inserm

Michelle Daongam est mère de trois enfants, deux d’entre eux sont autistes. Elle vit à Quimper avec toute sa famille. Elle et son mari ont été contraints d’arrêter de travailler pour s’occuper de Bruce, 13 ans, autiste profond et de Marylin, 10 ans, autiste dit de haut niveau (Asperger).
Il y a quelques mois, Michelle a décidé d’écrire un livre sur son histoire avec ses enfants. Elle y parle de ses doutes, de ses inquiétudes et de ses joies. « Mes enfants sont autistes », éditions Josette Lyon. (Amazon.fr) Dans cet ouvrage de 157 pages. Prix : 14,25 euros. Michelle a donné à des parents la possibilité de témoigner. Fondatrice de l’association « Aide à l’enfance autiste de Quimper », elle a créé un partenariat avec l’association « Léa pour Samy, la voix de l’enfant autiste ».
Lire la suite

Les autistes apprcieront

Les visiteurs de ce blog vont certainement être surpris du ton de cet article qui est plus une « réaction à chaud » qu’un article de fond. Mais ce que je viens d’entendre à la radio est trop inadmissible pour me laisser sans voix. Le journaliste relatait la manifestation des syndicats français qui exigent du gouvernement le retrait de la loi qui amènera à l’assouplissement des 35H. Jusqu’ici me direz-vous rien de bien anormal. Toutefois quand les représentants de ces syndicats osent traiter le gouvernement « d’autiste », je ne peux que réagir. Lire la suite

La sclérose en plaques (SEP) est une maladie neurologique qui touche le système nerveux central. 1% de la population française est concernée par cette maladie. 2000 nouveaux cas sont diagnostiqués chaque année. Les symptômes sont des troubles visuels et moteurs, une paraplégie et des troubles de l’humeur. Toutefois, ils sont divers et évoluent différemment d’un individu à l’autre. Les patients ont des problèmes de motricité, de coordination, de vision, de tonicité ainsi que des douleurs multisensorielles. La sclérose en plaques est la première cause de handicap chez le jeune adulte, après les accidents de la route. Pathologie évolutive et irréversible, la sclérose en plaques engendre inévitablement l’immobilisation en fauteuil des patients. Le docteur Jean-Jacques Hoffmann est le chef de service du centre Monique-Mèze de Courcouronnes, il connaît bien cette maladie. Lire la suite

scleok

Pilar, Yannick et Héranc habitent au centre Monique-Mèze de Courcouronnes. Tous trois sont en fauteuil roulant, ils parlent de leurs parcours avec la maladie. Leurs témoignages sont forts, car malgré leur handicap, les douleurs physiques et psychologiques, ils sont dignes, courageux et affichent une vraie envie de vivre. Lire la suite

L’association française des sclérosés en plaques a été fondée en 1949. Après quelques années de veille, elle renaît en 1962 et est baptisée la nouvelle association française des sclérosés en plaques (NAFSEP). Elle compte aujourd’hui 15 000 adhérents en France dont 191 dans le département de l’Essonne. Lire la suite