« L’usage de médicaments tirés du cannabis contre les nausées et vomissements en cas de cancer ou de sida reste restreint, selon l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), et suscite toujours des réticences parmi les spécialistes. « Pour l’instant, presque tous les aspects thérapeutiques du cannabis peuvent être remplacés par d’autres molécules très actives », selon le neurobiologiste français Jean-Paul Tassin, qui insiste sur la difficulté à dissocier les effets thérapeutiques des effets psychotropes du cannabis.

Des effets bénéfiques sur la mobilité des sclérosés en plaques ? Lire la suite