La communauté internationale doit intensifier la lutte contre la grippe aviaire en Asie pour «éviter une possible pandémie humaine», ont mis en garde mercredi deux organisations internationales, en annonçant qu’une réunion régionale sur la maladie se tiendra à Ho Chi Minh-Ville au Vietnam du 23 au 25 février au Vietnam sur cette maladie. Lire la suite

Publicités

La grippe aviaire, également appelée « grippe du poulet » est une infection par un virus grippal qui peut toucher toutes les espèces d’oiseaux. Elle peut être fortement contagieuse, surtout chez les volailles. Le virus influenza aviaire peut aussi infecter d’autres espèces animales comme le porc et autres mammifères. Les symptômes sont les mêmes que la grippe humaine, une forte fièvre, une toux qui, au début, peut être sèche. L’incubation est courte, quelques jours. Il faut consulter dans les 48h. Cette pandémie a déjà fait 45 victimes en Asie du Sud-Est depuis un an. Après deux cas de suspicion de transmission interhumaine du virus, l’OMS appelle à la vigilance. Lire la suite

L’épizootie d’influenza aviaire sévit actuellement dans certains pays d’Asie. Et si l’on note un ralentissement de la progression du virus, il n’est pas encore endigué. Interview du docteur Patey.

Qu’est-ce que la grippe aviaire ?

Docteur Olivier Patey : «C’est une infection par un virus grippal dont il existe différents types ; celui qui nous préoccupe s’appelle le virus influenza aviaire A/H5N1. Cette infection, également appelée grippe du poulet, est hautement pathogène (NDLR : qui provoque des maladies). Elle touche presque toutes les espèces d’oiseaux, sauvages ou domestiques. Elle peut aussi infecter d’autres animaux, comme les porcs. Chez les poulets et les dindes, elle entraîne une très forte mortalité. Le virus peut se transmettre à l’homme (en 1997 à Hong Kong et en 2003 aux Pays-Bas) lors de contacts fréquents et intensifs avec des secrétions respiratoires ou des déjections d’animaux malades». Lire la suite

L’an dernier, le virus présent dans dix pays asiatiques a eu pour conséquence l’abattage d’environ 100 000 millions de volatiles. L’épidémie touche désormais un tiers des 64 provinces du Vietnam (pays le plus touché) où plus de 600 000 volailles ont été tuées. La grippe aviaire s’abat pour la seconde année consécutive sur l’industrie vietnamienne du poulet, sévèrement touchée par la chute des prix. Lire la suite