L’an dernier, le virus présent dans dix pays asiatiques a eu pour conséquence l’abattage d’environ 100 000 millions de volatiles. L’épidémie touche désormais un tiers des 64 provinces du Vietnam (pays le plus touché) où plus de 600 000 volailles ont été tuées. La grippe aviaire s’abat pour la seconde année consécutive sur l’industrie vietnamienne du poulet, sévèrement touchée par la chute des prix.
«Et même si aucun cas de contamination par la consommation de viande cuite n’a jamais été identifié, les consommateurs des grandes villes comme Hanoï ou Ho Chi Minh-Ville (sud) hésitent de plus en plus à acheter œufs et volailles à une période où les producteurs voient normalement les achats exploser», indique l’Institut de veille sanitaire. Le prix du poulet est passé de 1 euro le kg à 75 centimes. Selon les observateurs locaux, les prix vont continuer à chuter dans les prochaines semaines.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s