Face à la progression de l’épidémie de chikungunya à Tahiti, les services hospitaliers et, en première ligne, les urgences sont confrontées à une recrudescence d’activité, notamment le soir et le week-end. Ce vendredi matin, le président de la Polynésie, Edouard Fritch s’est rendu sur place avec une délégation de son gouvernement. Il a été accueilli par le directeur du centre hospitalier et le chef de service des urgences qui lui a indiqué que selon : « 70% de la population polynésienne devrait, à terme, être touchée par l’épidémie ». Cette visite qui intervient après l’annonce d’un quatrième décès dû à la maladie (un nourrisson de 8 jours), visait à « faire le point sur les conditions d’accueil des patients atteints de chikungunya » a indiqué la présidence dans un communiqué, mais aussi « à encourager les personnels médicaux dans leur travail ». Lors de cette visite, « le président a assisté en partie aux échanges en visio-conférence entre les médecins du CHPF et la cellule de veille sanitaire des Antilles-Guyane relative aux risques de transmission de la maladie aux nourrissons par les femmes enceintes prêtes à accoucher », a précisé le service de presse du gouvernement de Polynésie.

Le président de la Polynésie française s'est rendu ce vendredi matin aux services des urgences de l'hôpital du Taaone à Pirae.
Le président de la Polynésie française s'est rendu ce vendredi matin aux services des urgences de l'hôpital du Taaone à Pirae.

Afin de faire face à l’afflux de patients, les médecins généralistes sont à nouveau sollicités à ouvrir leur cabinet ce week-end pour éviter un engorgement des urgences. Le dispensaire des Tuamotu-Gambier qui jouxte le centre hospitalier sera désormais appelé en renfort.

Crédit photos : Présidence de la Polynésie française

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s