Le bilan des morts du virus Ebola en Guinée, au Liberia et en Sierra Leone s’élève à 4 950 personnes -selon l’OMS- sur les 13 567 cas recensés depuis le début de l’épidémie dans les six pays touchés (Guinée, Libéria, Mali, Sierra Leone, Espagne et États-Unis d’Amérique) et 2 pays précédemment touchés (Nigéria, Sénégal).

« Les nouveaux cas sont en recul dans certains secteurs de Guinée, du Liberia et de Sierra Leone, mais continuent à progresser rapidement dans d’autres », annonce l’agence des Nations unies dans un communiqué, soulignant en outre l’importance « cruciale » des mesures de prévention dans les pays voisins.

Acheminement du matériel de laboratoire de l'OMS en République démocratique du Congo.
Acheminement du matériel de laboratoire de l'OMS en République démocratique du Congo.

Jusqu’ici, 523 agents de santé ont été infectés par le virus Ebola. On en dénombrait alors 82 en Guinée, 299 au Libéria, 11 au Nigéria, 127 en Sierra Leone, 1 en Espagne et 3 aux États-Unis d’Amérique (2 infectés dans ce pays, et 1 infecté en Guinée). Au total, 269 agents de santé sont décédés. L’OMS mène actuellement des investigations approfondies afin de déterminer la cause de l’infection dans chaque cas. Des éléments indiquent déjà qu’une proportion importante d’infections s’est produite hors des lieux de traitement et de soins des patients infectés. Des vérifications d’assurance qualité de la lutte contre l’infection sont en cours dans chaque unité de traitement Ebola dans les trois pays où la transmission est intense. Parallèlement, tous les efforts sont faits pour garantir un vaste approvisionnement en équipements de protection individuelle optimale à tous les centres de traitement Ebola, et pour assurer la formation et fournir les recommandations visant à réduire au minimum le risque auquel les agents de santé sont exposés.

Les médecins évoquent les peurs des populations face au virus. Certains refusent de se faire soigner, d'autres meurent rien qu'en apprenant qu'ils sont malades.
Les médecins évoquent les peurs des populations face au virus. Certains refusent de se faire soigner, d'autres meurent rien qu'en apprenant qu'ils sont malades.

Pour mieux appréhender la gestion de la maladie sur place et les réactions de la population, une vidéo réalisée par l’OMS en République démocratique du Congo. A lire ici

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s