bio
De prime abord on se dit, tiens un éditeur surfe sur la vague verte à l’approche de Noël en éditant un énième ouvrage sur le Bio… Eh bien, les apparences sont (souvent) trompeuses car ce guide-là, très bien documenté, enrichi d’une kyrielle d’astuces fourmille de conseils et de bonnes adresses (de sites internet notamment) pour se frayer un chemin dans cette jungle du « Beau, du bon et du bio » et éviter les arnaques.

Pierrick Bourgault, ingénieur agronome et journaliste indépendant signe un ouvrage accessible et précieux pour celles et ceux qui souhaitent prendre leur assiette en main et devenir des éco-consommateurs si ce n’est responsables au moins informés ! Un véritable guide pratique du consommer « bio », indispensable pour tous ceux qui s’intéressent de près à leur assiette. Décryptages des labels, des appellations, choix des filières de production, mais aussi apprentissage de techniques de culture et de cuisine « bio » font l’objet de courts chapitres étoffés de témoignages d’usagers ou de professionnels.

Un livre qui donne envie de mettre la main à la pâte et de partir en quête d’un panier de produits de saison, d’acheter au commerce équitable ou encore de soutenir l’action des agriculteurs qui font le choix du bio ! Ses détracteurs évoqueront les tarifs souvent plus élevés de ces aliments, un point soulevé par Pierrick « Quel est le juste prix de la nourriture, quelle est sa vraie valeur ? Un achat plus onéreux mais d’excellente qualité est souvent une meilleure affaire que le low cost non durable. L’agriculture bio favorise l’emploi rural : selon le recensement général agricole, elle emploie 25% de main d’œuvre à l’hectare en plus que le conventionnel. Et ces employés ne souffrent pas d’intoxication, aiguë ou à long terme, par les pesticides« .

« Les produits « bio » sont certes plus onéreux pour le consommateur, mais coûtent en moins cher à la société. Toute analyse économique d’un prix complet devrait tenir compte du coût pour le contribuable des subventions à l’agriculture, de la décontamination des eaux polluées par l’agriculture et des conséquences pour la santé d’une alimentation surchargée en pesticides » indique la Fédération nationale d’agriculture biologique des régions de France. « Chaque année, un Français consacre moins de 1900 euros aux dépenses alimentaires à domicile, tandis que le coût de la santé pour la société s’élève à 3800 euros par personne, soit le double ! » s’indigne le Dr Recchia, secrétaire général du Comité alimentation et santé à l’Institut du cœur à Paris.

Les coups de cœur de la rédaction : J’ai aimé le décryptages des labels, les incitations à acheter des produits de saison et à consommer local, les conseils pratiques de culture des graines germés et les astuces cuisine « bio ».

Quelques astuces : « Chacun peut cultiver son sucre dans son jardin en plantant la Stevia, une plante aux vertus édulcorantes bien adaptée à nos latitudes (européennes, NDLR) ».
« Plutôt que de frire à l’huile mieux vaut verser un filet d’une excellente huile vierge après une cuisson à la vapeur ; la saveur sera plus intéressante, et l’huile crue plus saine. »
« Plutôt que d’utiliser des beurres en barquette plastique (impact des emballages sur l’environnement, NDLR), versez de l’huile d’olive dans le bac à glaçon et laissez 3h au freezer, une fois figée elle se tartine comme du beurre ».

Bon à savoir : « Du point de vue écologique, le sucre de canne brésilien peu raffiné navigue en bateau, mais son bilan carbone serait inférieur à celui du sucre de betterave produit en Europe. En effet, le sucre de canne complet ou intégral est le résultat direct du pressage de la canne après évaporation de l’eau, un processus naturel, tandis que l’extraction du sucre de betterave mobiliserait des procédés industriels plus énergivores ». Donc le sucre roux de canne serait plus écologique que le sucre blanc raffiné.

« 100 réflexes pour manger bio et pas cher » aux éditions Leduc.S, préfacé par Corinne Lepage (15 x 21 cm, 240 pages, 12,90 €).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s