Un lien entre la perte de l’odorat et la maladie d’Alzheimer

Selon un travail américain, les personnes âgées qui éprouvent des difficultés à identifier les odeurs seraient prédisposées à des troubles cognitifs… signant l’entrée dans la maladie d’Alzheimer. Le Pr Robert Wilson et son équipe du Rush University Medical Center à Chicago, ont suivi 589 personnes âgées en moyenne de 80 ans. Au début de l’étude en 1997, aucune ne présentait de déclin cognitif. Chaque année pendant 5 ans, les participants ont dû se soumettre à un test olfactif. Dans le même temps ils ont subi des examens neurologiques et passé d’autres tests, afin d’évaluer leurs fonctions cognitives.

Lire la suite

Publicités