Y’a de l’allergie dans l’air

Eternuements, toux, rhinite, bronchite… Derrière ces symptômes se cache peut-être une même cause, l’allergie. Après un hiver douillet pour les acariens qui vivent dans nos moquettes et dans nos matelas, le printemps annonce l’arrivée en force des pollens. Les allergologues recommandent un dépistage précoce pour une meilleure prise en charge de l’allergie. Car à ce jour, 20% de la population française souffre d’allergies.

Qu’est-ce qu’une allergie ?

Docteur Christian H, allergologue : «C’est une réaction excessive de l’organisme à une substance, appelée allergène, qui lui est étrangère. Lorsque la personne est en contact avec l’allergène, elle fabrique des anticorps de type allergique (IGE). Il peut y avoir plusieurs réactions, des troubles cutanés (eczéma, urticaire) ou des troubles respiratoires. Dans ce cas, on parle d’allergies aux aéroallergènes (NDLR : allergènes présents dans l’air). Les symptômes sont des éternuements, une rhinite aqueuse (nez qui coule) et une obstruction nasale. Les premiers signes peuvent être une toux d’irritation, une conjonctivite (l’oeil qui larmoie), et même parfois de l’asthme. Ces troubles persistent tant que l’allergique est en contact avec la substance allergisante. Le système immunitaire considère l’allergène comme un ennemi et peut déclencher des réactions excessives».

Comment déterminer son ou ses allergènes ?

Docteur C. H. : «Tout simplement en effectuant des tests cutanés afin de détecter la sensibilité du patient. L’allergologue pourra le plus souvent établir un diagnostic immédiat. La rhinite allergique ne doit pas être minimisée, car elle peut se transformer en asthme (70 % des asthmatiques ont débuté par une rhinite allergique). L’asthme est d’origine allergique chez 85 % des enfants».

Quels sont les traitements ?

Docteur C.H.: « L’éviction de l’allergène, quand cela est possible, est une priorité. Un enfant allergique aux phanères (NDLR : poils d’animaux), ne devra pas être mis en contact avec l’animal. L’allergologue peut prescrire un antihistaminique (médicament qui lutte contre la production d’histamine et qui améliore les symptômes des patients). Il soigne les effets et non la maladie. Pour soigner le terrain et espérer modifier les désordres immunitaires qui sont à l’origine de l’allergie, il faut désensibiliser. Cela consiste à donner au sujet des doses progressivement croissantes d’allergène, soit sous forme d’injection sous-cutanée pratiquée chez le médecin, soit sous forme de gouttes sous la langue à domicile. Et ceci de façon à ce que le sujet modifie sa réponse immunitaire petit à petit. La désensibilisation sera d’autant plus efficace qu’elle sera pratiquée précocement et suivie avec régularité. Il faut au minimum trois ans de désensibilisation».

Naît-t-on allergique ou le devient-on ?

Docteur C. H. : «Il y a effectivement une prédisposition génétique et familiale, c’est ce que l’on appelle l’atopie. Pour que l’allergie se déclare, il faut que l’individu soit exposé à son allergène. Une fois que l’allergie est là, elle peut durer longtemps. Outre la désensibilisation, l’éviction est la meilleure solution (pour l’allergie aux acariens, l’assainissement fréquent des lieux peut suffire à améliorer la symptomatique sans passer par un traitement). On remarque qu’après 60 ans, elle s’estompe. 40 à 65 % des personnes allergiques sont issues de familles d’allergiques. 7 à 27% des allergiques n’ont pas d’antécédents familiaux».

On incrimine souvent les acariens dans les problèmes d’allergie respiratoire, est-ce légitime ?

Docteur C. H. : «Oui. L’allergie aux acariens est la plus fréquente. Il y a aussi les pollens et les phanères (voir encadré : Les principaux facteurs de l’asthme allergique). Les acariens sont des allergènes présents partout, sur toute la planète. Toutefois, les acariens ont une préférence pour les lieux confinés et humides. Les niches d’acariens sont dans les vieux matelas en laine, les oreillers en plumes. Si en plus d’une vieille literie, la chambre est exposée à l’ouest ou au nord, le développement des acariens sera favorisé».

Comment lutter à la maison contre les acariens ?

Docteur C. H. : «En réalisant un ménage soigneux avec un aspirateur puissant à filtre à particules. On peut acheter des housses de matelas anti-acariens, elles empêchent les acariens de remonter jusqu’à l’individu couché. Il faut savoir que les acariens se nourrissent de notre transpiration et des peaux mortes que notre corps perd durant la nuit. Les housses dont les fibres sont serrées et plus fines que les acariens (ces derniers mesurent de 200 à 500 microns) les retiennent dans le matelas. Il existe aussi des aérosols, tous les produits ont une certaine efficacité, mais elle est temporaire, rien ne vaut un matelas neuf et une chambre régulièrement aspirée ».

La pollution est-elle allergène ?

Docteur C. H. : «Non, c’est un facteur aggravant, voire déclenchant. Comme le sont les pollutions intérieures (bombe aérosols), le tabagisme (passif et actif), la pollution extérieure (gaz d’échappement) est irritante pour le système ORL. Tous ces facteurs provoquent des irritations et créent une brèche dans la barrière épithéliale. Ce qui favorise la pénétration des allergènes dans l’organisme, donc la sensibilisation».

Propos recueillis par Claire Chunlaud

Publicités

3 réflexions au sujet de « Y’a de l’allergie dans l’air »

  1. Cher Docteur,
    Je voudrai savoir si pour une fillette de 3,5 ans qui développe des allergies aux acariens (tests cutanés= 10/10), on peut entamer une désensibilisation.

    Merci pour votre réponse.
    Cordialement
    M. BENCHOUBANE KARIM
    TANGER MAROC

    J'aime

  2. Les allergies évoluent avec l’âge, avant de s’engager dans une désensibilisation. Votre fille est jeune. Il faut pratiquer l’éviction. Il faut donc veiller à lutter à la maison contre les nids d’acariens dans la chambre notamment mais pas seulement, c’est à dire aérer quotidiennement, retirer tissus muraux, les rideaux, les moquettes, les tapis. Acquérir des couettes et oreillers anti-acariens. Il existe des matelas et sommiers adaptés et des housses très efficaces. La température de la chambre doit être basse environ 18 19 °, les literies ouvertes chaque jour et secouées. Les acariens aiment la chaleur moite des draps. Dans la voiture aussi pensez à traiter les housses, ainsi que les canapés de la maison. Un traitement anti histaminique peut être très utile avant d’aborder une désensibilisation. Que vous recommande votre allergologue ?

    J'aime

  3. SALUTATION
    je suis homme d’affaires ,

    j’ai un problème maladie d’allergie sur le peau sous forme d’arrachement , j’arrache toujours le peau avec mes dois j’us qu’a la sortie du Song , de puis 22 ans et tous le temps nuit et jour et toute l’année 24/24 et 365jours /364jours , et j’ai prend je m’appel SAOUDI NOUREDDINE , 22-08-1964 , de la Tunisie des médicament comme , poloramine, zertique , …….ext., mais pas de nouveaux et tous les médicament sont négatif pas de positif, si il y un possibilité de nouveau chez vous invite moi par lettre officielle a ton cabiner et je suis prés de faire un voyage pour que tu me soin , aide moi svp , et j’attend votre réponse sur mon émail, tunisfoom2001@yahoo.fr ou par fax 0021671281110, ou gsm, 0021620430000 , ou donne moi ton gsm je vous appelai, merci
    ——————————————————————————
    Réponse à Saoudi

    Bonjour Saoudi,
    Pour votre information, nous ne sommes pas des médecins, mais des journalistes spécialisés « santé », nous nous appuyons sur des données et études médicales et faisons régulièrement appel à des spécialistes pour répondre aux internautes. Dans votre cas, je pense qu’il faut faire un bilan sanguin complet, il y a peut être une anomalie qui pourraient expliquer ce pb. De plus, des visites chez un dermato et chez un allergologue s’imposent. S’il s’agit d’une allergie, l’éviction des allergènes environnementaux sera nécessaire, mais seul un spécialiste pourra à l’issue de l’examen et de l’interrogatoire médicale, vous répondre correctement.

    Bon courage

    Cécile

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s