Grippe porcine, Maladies infectieuses

Grippe A : 18 morts en France au 5 septembre 2009

Un homme de 64 ans, porteur du virus de la grippe H1N1, est décédé dans le Vaucluse, portant à trois le nombre de morts en France métropolitaine liés à ce virus, a annoncé samedi soir l’Institut de veille sanitaire (InVS) départemental.

Trois nouveaux décès à Tahiti,
au total six personnes y sont mortes de la grippe A

Selon nos informations, la Polynésie française qui annonce une fin du pic épidémique et un retour à la normale dans ses services hospitaliers, six personnes seraient mortes du virus à Tahiti. Les trois derniers décès n’ont été évoqués qu’hier après-midi, les autorités locales attendraient confirmation des analyses, mais elle étaient toutes porteuses du virus et d’autres infections. Il s’agit d’une femme enceinte (l’enfant a été sauvé) et de deux hommes de 61 ans et 77 ans. Au total donc sur les six décès à Tahiti on compte trois femmes, un bébé et deux hommes. Les autorités locales estiment que 20 000 Polynésiens ont été touchés et sont désormais immunisés de cette souche virale. Actuellement, 5000 personnes seraient malade en France métropolitaine. Ces nouveaux cas portent à 18 le nombre de morts liés à la grippe H1N1 : 3 en métropole, 2 à la Réunion, 7 en Nouvelle-Calédonie et 6 en Polynésie.

Grippe porcine, Maladies infectieuses

Crédit : C.R parlonssante.com

Les ultramarins sont particulièrement exposés à la grippe A, le virus sévit dans le Pacifique déjà sept décès à Nouméa et trois à Tahiti, mais aussi dans l’océan indien. La Réunion où Roselyne Bachelot, ministre de la santé s’est rendue la semaine dernière vient d’annoncer sont premier décès. Une fillette de 5 ans est morte ce dimanche et l’on vient d’apprendre que vendredi 28 août un homme de 69 ans porteur du virus était également décédé à la Réunion.
Lire la suite

Grippe porcine, Maladies infectieuses, Témoignages

parlonssantecom2
« La grippe A/H1N1 s’étend rapidement dans l’outre-mer français, on compte trois décès en Polynésie française, ce qui porte à six le nombre de morts liés à ce virus dans les territoires français situés dans l’hémisphère sud en plein hiver austral. Pour faire face à l’épidémie, des renforts sanitaires humains et matériels sont affrétés en Nouvelle-Calédonie et en Polynésie par le gouvernement central. Lorsque les vaccins anti-grippe A/H1N1 seront disponibles, le gouvernement mettra des doses gratuitement à la disposition des autorités locales, « au titre de la solidarité nationale ».

Lire la suite

Grippe porcine, Maladies infectieuses

Le 5 août une femme de 24 ans, porteuse de la grippe A est morte en Polynésie française (260 000 habitants, un territoire français d’Outre-Mer à 18 000 km de Paris). C’est le deuxième décès en France d’une personne porteuse du virus H1N1. Le 30 juillet dernier, c’était à l’hôpital de Brest. Aujourd’hui à Tahiti. Dans les deux cas, les jeunes femmes étaient des cas «à risques» des personnes à la santé fragilisée par des infections ou des hospitalisations lourdes.

Le dernier bilan publié dimanche 16 août par les autorités sanitaires polynésiennes fait état de 63 cas dont 10 graves et deux hospitalisations. Un bilan sous estimé aux dires des professionnels de santé. Dans les cabinets médicaux et aux urgences de l’hôpital Mamao de Tahiti, on estime à plusieurs centaines les cas. L’épidémie a explosé le week-end dernier, cinq jours après la rentrée des classes. Samedi et dimanche plus de 500 consultations au centre hospitalier.
Lire la suite

Grippe porcine, Maladies infectieuses

32

Les ministres de la Santé de l’Union européenne réunis jeudi 30 avril 2009 à Luxembourg ont affirmé leur engagement « à collaborer de manière étroite » et « sans délai » pour lutter contre la propagation du virus A/H1N1. Ils ont accepté de mettre en commun leurs informations et les mesures prises face à l’épidémie et à travailler » avec les laboratoires pharmaceutiques pour développer un vaccin prototype contre la grippe mexicaine (grippe A) ». Ils ont décidé de créer un comité d’experts pour coordonner les mesures prises au niveau national, telles que les campagnes d’information du grand public et les mises en garde contre les voyages dans certains pays touchés. Dans le même temps, l’OMS a annoncé qu’il fallait parler de grippe A et non de grippe porcine ou mexicaine des appelations quelque peu erronées et restrictives.

Grippe porcine, Maladies infectieuses

La grippe porcine ne cesse de faire chaque jour de nouvelles victimes déjà 159 morts au Mexique, un aux USA et des cas confirmés partout sur la planète. La pandémie (épidémie planétaire) grippale est imminente. L’Organisation mondiale de la Santé vient de relever le niveau d’alerte de 4 à 5 sur une échelle qui en compte 6. Pour suivre les bulletins émis par l’OMS, cliquez ici.
L’Europe n’est pas épargnée. En France 32 cas probables et des suspicions chez des voyageurs de retour du Mexique. Le ministère français de la Santé a commandé 200 millions de masques qui viendront s’ajouter aux 700 millions déjà stockés sur le territoire français. Une réunion interministérielle est prévue ce matin afin d’étudier les mesures à appliquer dans le cas d’une alerte de niveau 5. L’organisation mondiale de la santé recommande à tous les pays de se préparer à une pandémie mondiale. L’alerte est donc maximale. La possibilité de suspendre les liaisons aériennes en direction du Mexique sera étudiée, malgré cette pandémie imminente, l’OMS tente d’appeler au calme. (Lire l’interview du directeur de l’OMS)
Lire la suite

Grippe porcine

Voici l’intégralité de la déclaration du Directeur général de l’OMS, Dr Margaret Chan
ce 29 avril 2009 :

« Mesdames et Messieurs
Sur la base d’une évaluation de toutes les informations disponibles et à la suite de plusieurs consultations d’experts, j’ai décidé de passer au niveau d’alerte pandémique supérieur, c’est-à-dire de la phase 4 à la phase 5. Les pandémies de grippe doivent être prises au sérieux précisément parce qu’elles ont la capacité de se propager rapidement et à tous les pays. L’aspect positif de la situation est que le monde est mieux préparé pour faire face à une pandémie de grippe qu’il ne l’a jamais été. Les mesures de préparation prises face à la menace de la grippe aviaire due au virus H5N1 auront été un investissement dont nous récoltons aujourd’hui les fruits.
Lire la suite

Grippe porcine, Maladies infectieuses

L’Organisation mondiale de la Santé a relevé lundi soir son niveau d’alerte du niveau trois au niveau quatre (« montée en puissance significative » du risque de pandémie), sur une échelle allant jusqu’à six. 149 cas mortels provoqués par la grippe porcine ou suspects de l’être ont été enregistrés au Mexique. La contagion a gagné les Etats-Unis où « l’état d’urgence sanitaire » a été déclaré. Le Canada a confirmé six cas bénins.
Le groupe pharmaceutique suisse Roche s’est dit « prêt » à expédier son médicament antiviral Tamiflu dans le monde, mais n’a pas encore reçu de demande de la part d’organisations ou d’Etats. Roche, qui a fait don en 2006 de 3 millions de doses de Tamiflu à l’Organisation mondiale de la santé (OMS), a précisé que ces doses étaient stockées par le groupe pour moitié en Suisse et l’autre partie aux Etats-Unis. Le groupe « travaille actuellement pour savoir comment nous pouvons aider les Etats » concernés par le virus.