Covid-19 : Le confinement à la française va se payer cash !

Confinement +7 jours – L’épidémie au Covid-19 s’accélère, Mulhouse et sa région sont au bord de l’implosion et en région parisienne, on redoute le pire. Les soignants se préparent à affronter le rush. Cette fameuse « vague » -métaphore poétique pour évoquer une catastrophe sanitaire incommensurable…- arrive, oui on va la prendre en pleine face. L’insouciance de ces dernières semaines et le manque de courage politique des autorités d’imposer un confinement total, AVEC COUVRE FEU va se payer cash. L’onde de choc sera immense, les dommages collatéraux inimaginables !

Le directeur de la santé l’a annoncé hier la situation va continuer de s’aggraver… Un euphémisme ! En deux jours, nous avons appris le décès de cinq médecins. Les personnels soignants sont en première ligne… Ils œuvrent H24 sans filet et sans masque ! Plus les jours passent, plus la liste des soignants testés positifs au virus s’allonge. « Sans masque, on va travailler la peur au ventre ! » témoignent dans les colonnes de Ouest France, les aides à domicile.

Ah en voilà un joli sujet, ces masques si précieux et toujours introuvables ! Ah non pardon, ils sont nécessaires pour les malades, pour éviter qu’ils contaminent les autres… mais ils sont inutiles si vous êtes sain ! Il faudra un jour m’expliquer ce phénomène qui retient les postillons infectés, mais est perméable aux postillons entrant ?!!! Mais rassurez-vous les Régions passent des commandes -tiens là encore on a fait fondre les lingots pour trouver des fonds- bref, on commande à tour de bras des masques… à la Chine ! Ne devrions-nous pas rouvrir des usines pour les fabriquer en France ?

Armor Lux : un exemple à suivre !
Heureusement un certain nombre d’entreprises françaises ont pris les devants et les machines à coudre tournent à plein régime pour fabriquer des masques en tissu. Une belle idée, un coup de chapeau notamment à l’enseigne Armor Lux qui va produire plus de 3000 masques par jour afin de les mettre à la disposition des soignants dans le Finistère. Vous saluez l’initiative ? Eh bien au lieu d’acheter vos pulls sur des sombres sites de shopping, surfez sur le site d’Armor Lux et passez commande. Vous soutiendrez l’activité économique de Quimper et sa région et recevrez des vêtements de qualité made in France.

Cette pénurie de masques est scandaleuse, l’épidémie en Chine bat son plein depuis janvier, il n’y avait pas moyen d’anticiper ? De réagir un peu plus vite ? Nous vivons bien sûr une situation incroyable, mais ce n’est pas cette pandémie qui est le plus impensable, non c’est de voir la 6e puissance mondiale, très arrogante et fière de son système de santé, de ses chercheurs et de ses laboratoires, mettre ses soignants ainsi en péril, les exposer à un virus extrêmement contagieux sans masque ! C’est cela le pire de ce que nous vivons aujourd’hui, ce constat d’échec, de gâchis… qui va tuer des vies…

Et hier soir, contre toute attente, alors que l’on espérait un confinement total, Le Conseil d’État annonçait dans un communiqué  rejeter la demande de confinement total demandé par des syndicats de médecins. Le Conseil scientifique du gouvernement qui devait se prononcer aujourd’hui sur la « durée » et « l’étendue » du confinement de la population française a reporté sa décision à demain mardi. On se demande bien ce que les membres de ce comité ont de plus important à faire aujourd’hui que de prendre ces mesures !

Aujourd’hui le « pourquoi » nous en sommes arrivés là, est inutile car tellement simple : la rentabilité, la facilité, le laxisme, l’égocentrisme et l’égoïsme des dirigeants… Le Jour d’après, il faudra tout reconstruire, le secteur touristique sera sous perfusion et pour longtemps, seuls les plus « gros » survivront. Le jour d’après, il faudra consommer français, voyager en France, se soutenir les uns les autres. 

« Le coronavirus est une opportunité de garder le savoir-faire en France ! »

Le Jour d’après, il faudra relancer les usines de fabrication française, soutenir cette économie made in France et encourager les entrepreneurs à « relocaliser » en France également. Ainsi l’usine Stil installée depuis 1945 en Seine-et-Marne avait le choix il y a quelques années de délocaliser 80% de sa production en Chine pour des questions économiques alors que le savoir-faire était là. Dès le début de la crise sanitaire, son dirigeant Gérard Lux a changé de braquet et augmenté la production sur son site francilien : « En France, on a toujours continué à fabriquer (20% de la production) pour ne pas arrêter complètement la production. Nous avions toutes les matières premières pour produire tout ce qui est en verre. Et j’ai identifié 15 références que nous pouvions produire immédiatement ». Depuis, ses opérateurs fabriquent « des produits qu’on n’avait pas fabriqué depuis 10, 15 ans. Le coronavirus est une opportunité de garder le savoir-faire en France ! » se réjouissait sur les ondes de BFM ce dirigeant d’entreprise. C’est tellement vrai et censé !

Le Jour d’après n’est pas encore pour aujourd’hui, le Jour d’après il faudra aussi l’anticiper, le prévoir, le réfléchir… On va avoir du temps, car le Jour d’après… n’est pas pour demain !

Cl. Chunlaud

L’épidémie en chiffres (communiqué du Ministère de la santé 22/03/2020) : 674 morts dont trois médecins (112 décès en 24 heures), 7000 hospitalisations dont 1746 cas graves en réanimation. On observe des formes graves même chez des adultes jeunes : 50 % des personnes hospitalisées en réanimation ont moins de 60 ans.

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s