Anorexie mentale : une prise en charge rapide

La Haute Autorité de Santé publie en partenariat avec l’AFDAS-TCA* des recommandations de bonne pratique autour de la prise en charge de l’anorexie mentale, trouble du comportement alimentaire d’origine multifactorielle qui touche plus particulièrement les adolescentes et les jeunes femmes ainsi que certaines populations (mannequins, danseurs ou sportifs). Un diagnostic tardif et une prise en charge initiale inadaptée peuvent entraîner des conséquences graves. Le rôle de chaque professionnel de santé (généralistes, pédiatres et psychiatres notamment) est primordial à chacune de ces étapes de la prise en charge.
Lire la suite

Guide des Spas de France

Réseau « Spas de France », le premier groupement de centres Spa français vient d’éditer le premier guide des spas… de France. Depuis la création début 2009 du label de qualité « Spas de France », le réseau fédère déjà près de 120 adhérents – Interview
communiqueguide-1
Le secteur du bien être est particulièrement dense, comment avez vous établi votre sélection ? Avez-vous visité les spas et testé les soins afin de dresser ce palmarès des « meilleurs spas » ?

« Plus de 450 Spas visités en 20 mois. Tous les Spas sélectionnés et labellisés dans le guide répondent tous aux 20 critères de la charte de qualité. Ils ont tous été auditionnés ».
Lire la suite

L’Association Française de Pédiatrie Ambulatoire (AFPA) soutient le projet Européen pour l’allongement du congé maternité en France.

L’AFPA est bien « consciente du fait que la France propose déjà aux mères un congé plus long que la plupart des pays d’Europe (16 semaines) ainsi que des possibilités d’aide au titre du Complément de libre choix d’activité ». L’AFPA est bien consciente « du coût pour la collectivité d’un allongement de 4 semaines du congé post natal ».

Cependant les pédiatres demandent que l’analyse des conséquences économiques de ce projet prenne en compte les économies potentielles et non seulement les dépenses et, qu’au delà du strict plan économique, soient prises en compte ses conséquences sociales.

La mise en collectivité plus tardive du nourrisson diminue d’autant les risques de pathologies infectieuses de cet âge et leur gravité (la bronchiolite est la pathologie de crèche la plus fréquente et la plus grave. Elle génère l’hospitalisation de très nombreux jeunes nourrissons).
Lire la suite