Risque potentiel de carcinome épidermoïde lors de traitement de longue durée avec VFEND® et rappel sur le risque d’événements indésirables hépatiques – Communiqué de l’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) d’une information destinée aux infectiologues, hématologues, dermatologues et centres de transplantation :

« En accord avec l’Agence Européenne du Médicament (EMA) et l’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps), Pfizer souhaite informer les professionnels de santé d’un risque potentiel de carcinome épidermoïde lors de traitement de longue durée par VFEND® (voriconazole).

Parmi les patients ayant développé une phototoxicité associée à d’autres facteurs de risque, dont une immunodépression, un petit nombre de cas de carcinomes épidermoïdes cutanés ont été rapportés lors de traitements de longue durée. Le rôle du voriconazole dans le développement de ces carcinomes épidermoïdes n’a pas été établi.Il est recommandé aux patients de ne pas s’exposer au soleil de façon intense ou prolongée pendant le traitement et de prendre des mesures appropriées telles que le port de vêtements pour se protéger ou l’utilisation d’écrans solaires avec un indice de protection suffisant.La durée du traitement do! it être la plus courte possible en fonction des résultats cliniques et mycologiques observés chez le patient ».

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s