Le ministère de la santé sort l’artillerie lourde pour sa nouvelle campagne d’information sur la consommation des féculents, spot de pub télé, message sur le net, encart dans la presse écrite. L’objectif est clair : combattre les idées reçues et les préjugés sur certains aliments stigmatisés depuis des lustres par les régimes alimentaires. Cette énième campagne de lutte contre la malbouffe et le déséquilibre alimentaire est menée avec l’Institut national de prévention et d’éducation pour la Santé (Inpes), dans le cadre du Programme National Nutrition Santé (PNNS). Selon les derniers chiffres, 16,9% des adultes sont obèses en France, et 32,4% en surpoids, des données liées en partie à une alimentation déséquilibrée. On connaissant déjà depuis 2001 « au moins cinq fruits et légumes par jour » et maintenant il va falloir s’habituer aux « féculents à chaque repas ».

 

Publicités