Les résidus de pesticides, herbicides, fongicides et autres « phytopharmaceutiques » utilisés en agriculture sont dans le collimateur des associations de consommateurs, de certains experts médicaux et de l’agence sanitaire européenne (l’EFSA). On se plaint de les retrouver en trop grand nombre ou en traces trop importantes notamment sur les fruits et légumes. Hormis les risques d’intoxication aiguë (minimes dans les pays européens), on les soupçonne d’avoir des effets sur la santé à long terme (asthme, fertilité, cancers…). Les autorités sanitaires se veulent rassurantes et font valoir que ces produits – dont la réglementation européenne prévoit de supprimer un certain nombre — demeureront de toute manière nécessaires pour assurer des récoltes satisfaisantes.

  Lire la suite

Publicités