Le modèle alimentaire traditionnel des Français, reposant notamment sur la convivialité, la diversité alimentaire et la régularité des horaires des repas, est de moins en moins suivi par les jeunes générations. Pourquoi ? Les explications de Pascale Hébel, directrice du département Consommation du CREDOC, recueillies par Nutrinews lors d’une conférence récente de l’IFN*. Pendant et après la deuxième guerre mondiale, la France a connu des années de « privation» et de « rationnement» qui ont marqué les générations d’alors, notamment dans leur façon de s’alimenter. Puis sont apparues les générations « réfrigérateur » et « robot ménager» (1950/60), suivies des générations « hypermarchés » (1970/80), et « aliments services» (1980/90), pour faire place à la fin du siècle (1990/2000) aux générations « hard discount ».
Lire la suite

Publicités