Article de Paule Bonjean à PARIS pour l’agence Reuters – « Le gouvernement se veut rassurant face à la propagation de la grippe aviaire en France, mais les vétérinaires européens sont réservés et redoutent le retour des oiseaux migrateurs, principaux vecteurs du virus. Au total, dix-sept oiseaux dont 15 cygnes ont été retrouvés contaminés en France par le virus H5N1, hautement pathogène. A cela s’ajoute un foyer de contamination détecté vendredi dans le département de l’Ain dans un élevage industriel de plus de 11.000 dindes, une première dans l’Union européenne.

« L’Europe est prise sous plusieurs feux. Ca va être pire quand la migration des oiseaux provenant d’Afrique commencera », a prédit Ilaria Capua, chef du laboratoire italien de référence pour l’Office international des épizooties (OIE). « C’est la première fois qu’on voit la grippe aviaire s’étendre à tant d’oiseaux sauvages », s’est-elle inquiétée, en marge d’une réunion qui se tient avec une cinquantaine d’experts vétérinaires de l’Europe au siège de l’OIE à Paris. Leur but est d’élaborer une stratégie commune contre la propagation du virus en Europe. Huit pays de l’UE sont à ce jour touchés par le virus, outre la France, l’Allemagne, l’Autriche, la Grèce, la Hongrie, l’Italie, la Slovaquie et la Slovénie. La Suisse a enregistré son premier cas dimanche et d’autres pays comme la Roumanie ou la Croatie sont déjà touchés.

Lundi, le gouvernement français s’est voulu rassurant en présentant à la presse les dernières améliorations de son plan national de lutte contre le virus. Entré depuis dix jours dans une phase plus active, le dispositif s’accompagne désormais de fiches techniques qui détaillent les mécanismes d’alerte, les mesures de protection et d’hygiène, celles d’investigation et de surveillance et les modalités de prises en charge sanitaire des personnes.

LE RETOUR DES MIGRATEURS INQUIETE

Pour éviter tout contact des volatiles d’élevage avec les oiseaux migrateurs, la France a opté pour le confinement.

Seul le département des Landes où les oies et les canards vivent en liberté, échappe au dispositif. La vaccination y débutait lundi et y sera pratiquée sur 600.000 oiseaux d’élevage, sous certaines conditions, en raison de l’absence d’infrastructures.

L’arrivée prochaine des oiseaux migrateurs provenant d’Afrique inquiète, en particulier en Camargue, l’un des principaux site de transit des oiseaux migratoires en Europe. Experts et chasseurs ont été mobilisés par les pouvoirs publics pour prévenir d’éventuels cas de grippe aviaire. Au ministère de l’Ecologie, on tempère le risque mais on reconnaît l’impossibilité de surveiller la totalité des oiseaux.

« La seule protection contre la propagation du virus est le confinement des élevages », explique un expert. Les oiseaux peuvent en outre modifier leur itinéraire à la suite de conditions climatiques défavorables, fait-il observer.

Les autorités françaises ont rappelé lundi qu’aucune transmission avérée de la grippe aviaire d’homme à homme n’avait été rapportée à ce jour. Elles ont souligné que la contamination à l’homme s’effectuait par voie respiratoire au contact de volatiles contaminés. Le ministre de l’Agriculture, Dominique Bussereau, a estimé ce week-end qu’il n’était pas nécessaire de renforcer les mesures prises en France ».

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s